[scald=80735:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Un éventuel ralliement de Christine Boutin à François Bayrou pour l'élection présidentielle du printemps en France est une "blague", estime le député européen du MoDem Jean-Luc Bennahmias.

La présidente du Parti chrétien-démocrate, qui fut ministre au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, a évoqué vendredi la possibilité de soutenir François Bayrou si elle n'obtenait les 500 parrainages d'élus nécessaires à sa candidature.

"Nous prenons ça comme une blague", réagit Jean-Luc Bennahmias dans un entretien accordé au site internet du Journal du Dimanche (www.lejdd.fr).

"Nous avons quelques points communs avec Christine Boutin, notamment sur les prisons ou encore à propos de l'exclusion mais il y a des sujets sur lesquels nous sommes en total désaccord", ajoute le député, qui cite notamment le droit des homosexuels et l'interruption volontaire de grossesse.

Christine Boutin, dit-il, a une position "extrêmement réactionnaire sur certains sujets de société".

"Elle ne ralliera pas François Bayrou", prédit-il. "D'elle même, elle expliquera qu'il y a de la distance entre eux et fera demi-tour."

Le mois dernier, Christine Boutin avait menacé de "lâcher une bombe atomique dans la campagne de Nicolas Sarkozy" si elle n'obtenait pas ses signatures.

Comme elle, la candidate du Front national, Marine Le Pen, a alerté sur le risque d'être éliminée de la course à la présidentielle faute d'obtenir les parrainages requis et a appelé à une réforme du système en vigueur.

Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.