[scald=97945:sdl_editor_representation]DAKAR (Reuters) - Un second tour sera nécessaire dans le cadre de l'élection présidentielle sénégalaise, a reconnu mardi Amadou Sall, porte-parole de campagne du président sortant Abdoulaye Wade, après la publication de résultats partiels.

"Les résultats dont nous disposons montrent clairement qu'il y aura un second tour. Nous n'avons pas besoin qu'on nous le dise", a-t-il répondu à Reuters, interrogé sur les déclarations du chef des observateurs européens. Thijs Berman a jugé toute autre issue qu'un second tour improbable.

Les résultats partiels donnent Wade en tête avec environ un tiers des voix, loin des 50% nécessaires pour être réélu dès le premier tour.

Diadie Ba, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.