François Hollande et Manuel Valls
François Hollande et Manuel Valls © MWOSTOK PRESS/MAXPPP / WOSTOK PRESS/MAXPPP

Pas encore de vacances pour le gouvernement Valls, qui se réunit ce samedi à l'Élysée pour un séminaire. Le dernier avait eu lieu il y a trois mois, juste après la rentrée. Cette fois, il s'agit de faire le tour des sujets urgences avant le dernier conseil des ministres de 2015, mercredi prochain.

Vu la période, ce ne sont pas les sujets qui manquent pour ce séminaire présidé par François Hollande.

Quelles suites à donner à l'accord sur le climat ? Des propositions dans l'esprit de celle que Ségolène Royal a annoncé vendredi : les investisseurs institutionnels, notamment les assurances et mutuelles, sont sommés d'être plus transparents sur leur empreinte carbone.

Le plan pour l'emploi voulu par le président de la République. Relancer l'apprentissage, étudier la question des travailleurs détachés qui travaillent en France et payés aux conditions salariales de leur pays d'origine, lutter contre la fraude, le travail au noir (notamment dans le BTP), préparer le grand testing contre les discriminations à l'embauche.

La lutte contre le terrorisme et son corollaire, l'état d'urgence. Au programme, sa prolongation, voire sa constitutionnalisation. Il faudra surtout trancher sur la question de la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux. Il semble de plus en plus acquis que n'étant pas un instrument de lutte contre le terrorisme, l'exécutif ne va pas s'accrocher à un symbole qui menace de mettre le feu à une majorité déjà bien ébranlée.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.