[scald=61057:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Un Français sur trois souhaite un abandon de l'euro et un retour au franc, un chiffre en baisse et très inférieur à la proportion des Allemands souhaitant un retour au mark, deux fois supérieur.

Selon un sondage Ifop pour le site internet Atlantico, 32% des Français souhaitent de retour à l'ancienne monnaie nationale contre 67%. Le chiffre était de 37% en septembre dernier.

Ce souhait d'un retour au franc est notable chez les sympathisants du Front national (72%), faible chez ceux de l'UMP (17%) et important chez les sympathisants de gauche (30%).

Le sondage a été réalisé par téléphone les 3 et 4 novembre auprès d'un échantillon de 1.016 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, formé selon la méthode des quotas.

Thierry Lévêque

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.