Le message n'aura tenu que deux jours : dimanche, Julien Bayou, à la tête d'EELV, s'est excusé après la diffusion vendredi d'une campagne en vue des régionales. Sur l'un des visuels figurait la formule "Les boomers, eux, ont prévu d'aller voter", sous-entendant ainsi que seul les jeunes voteraient écolo.

Julien Bayou, patron d'EELV, s'est excusé après une campagne de communication qui a fait polémique
Julien Bayou, patron d'EELV, s'est excusé après une campagne de communication qui a fait polémique © AFP / Thomas SAMSON

"Une erreur" : Julien Bayou a ainsi reconnu la maladresse d'une campagne de communication lancée par le parti dont il est le secrétaire national, Europe-Écologie-Les Verts. Partagée vendredi sur les réseaux sociaux, ces visuels appelaient les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales en prévision des élections régionales, qui se tiendront les 20 et 27 juin prochain.

Pour pousser le public à s'inscrire, une image représentait un groupe de personnes âgées, tout sourire et les pieds dans le sable, avec l'inscription : "Les boomers, eux, ont prévu d'aller voter." Sous-entendant donc que ces personnes ne voteront pas pour l'écologie et pour le changement que le parti souhaite incarner. Un autre visuel pointait du doigt les chasseurs, avec la même formule : "Les chasseurs, eux, ont prévu d'aller voter."

Capture d'écran de la campagne d'EELV, campagne supprimée depuis
Capture d'écran de la campagne d'EELV, campagne supprimée depuis

Cette nouvelle polémique autour d'EELV avait agité le débat politique ce week-end. François Bayrou, maire Modem de Pau et proche d'Emmanuel Macron, a ainsi déclaré dimanche sur BFMTV que "Cette campagne elle dit: 'On ne regarde pas les gens comme des citoyens, on les regarde comme appartenant à une catégorie, une communauté', et que c'est la catégorie et la communauté qui font le vote". Avant d'ajouter, pour caricaturer : "Parce que vous avez plus de 50 ans, ça veut dire que vous voterez d'une certaine manière, et parce que vous êtes jeune, vous ne pouvez voter que pour nous".

Les excuses de Julien Bayou ont, elles, été partagées dimanche après midi sur les réseaux sociaux. Dans ce communiqué, Julien Bayou explique que le visuel sur les "boomers" était "maladroit et blessant". Tout en soulignant le fait que cette campagne devait attirer l'attention sur le phénomène des personnes non inscrites ou mal inscrites sur les listes électorales. Selon EELV, cela concernerait 1,5 millions de personnes en Île-de-France et 9,5 millions dans l'Hexagone.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.