[scald=36767:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Soixante pour cent des Français sont pour l'adoption d'une "règle d'or" constitutionnelle visant à faciliter le redressement des finances publiques, ce que souhaite Nicolas Sarkozy, selon un sondage CSA publié jeudi.

A l'inverse, 40% désapprouvent cette idée, dont la mise en pratique est très improbable en raison de l'opposition des socialistes.

Pour justifier leur opposition, les socialistes soulignent qu'une règle existante a été régulièrement bafouée par la France, la règle du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro qui fixe à 3% du PIB le niveau maximum du déficit.

Nicolas Sarkozy, qui a multiplié les dépenses depuis son élection en 2007, devrait d'autre part commencer par abolir ces mesures avant d'imposer une contrainte supplémentaire aux prochains gouvernement, ajoutent-ils.

Sont favorables à cette règle, 81% de sympathisants de droite et 52% des sympathisants de gauche.

Le sondage a été réalisé pour BFM TV, RMC et 20 Minutes les 22 et 23 août auprès d'un échantillon national représentatif de 1.006 personnes âgées de 18 ans et plus.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.