manuel valls oeuvre à la composition de son gouvernement
manuel valls oeuvre à la composition de son gouvernement © reuters

Manuel Valls est désormais officiellement Premier ministre : la passation de pouvoir s'est déroulée peu après 15h, sous le regard des collaborateurs de Matignon. Une cérémonie qui n'a pas traîné en longueur, entre deux hommes qui ont assuré s'estimer.

L'image aura été courte : Jean-Marc Ayrault, ex-Premier ministre, aux côtés de Manuel Valls, son successeur à Matignon. Deux interventions courtes elles aussi, avant le départ du premier au profit du second.

Paradoxalement, c'est d'abord Jean-Marc Ayrault qui a félicité Manuel Valls pour le travail accompli au sein de son gouvernement, en tant que ministre de l'Intérieur. Au poste de Premier ministre, il "sait qu'il y mettra toute son énergie et son talent". L'ancien locataire de Matignon conseille aussi à son ministre de ne pas oublier que "gouverner c'est choisir, mais c'est aussi dire la vérité aux Français à chaque étape".

"Vous pouvez être fier de ce que vous avez accompli"

Manuel Valls, lui, rappelle rapidement que les coulisses de Matignon ne lui sont pas inconnues : il y a travaillé très tôt dans sa carrière politique, au service de Michel Rocard puis de Lionel Jospin.

► ► ► À LIRE AUSSI | Valls, pourquoi lui ?

Il salue également le travail de Jean-Marc Ayrault en assurant "qu'ensemble, nous avons bien travaillé". Tout en assurant que son action s'inscrira dans la droite ligne de celle du gouvernement précédent.

J'ai été très fier d'être votre ministre de l'Intérieur. Je suis honoré et fier de vous succéder. Il s'agit de prolonger et d'amplifier l'énorme travail que vous avez fourni depuis 22 mois. Aller plus loin, plus vite, répondre à la demande de justice et de justice sociale dans notre pays.

Jugé depuis des mois bien plus populaire que Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls tient tout de même à rassurer celui à qui il a longtemps volé la vedette au sein du gouvernement : "Votre bilan permet au pays de mieux affronter l'avenir. Ce travail accompli aura un jugement que l'Histoire se chargera d'établir." Au-delà de la sanction encore toute récente infligée par les dernières municipales.

Qui ne sera pas au gouvernement ?

Difficile pour le moment de dire quel ministre restera et qui entrera dans la danse lors de l'annonce demain du nouveau gouvernement. Mais on a déjà une idée de ceux qui n'en seront sûrement pas : Cécile Duflot et Pascal Canfin ont annoncé dès hier qu'ils ne participeraient pas à un gouvernement dirigé par Manuel Valls.

Une position que les autres leaders écologistes pourraient suivre... ou non. Barbara Pompili ou Jean-Vincent Placé, par exemple, ont été reçus place Beauvau.

Les représentants d'Europe Ecologie-Les Verts doivent-ils entrer au gouvernement? Non, pour leur ancien camarade Noël Mamère. Le député de la Gironde était l'invité d'Angélique Bouin

La composition du premier gouvernement sera annoncée mercredi matin. Le premier conseil des (nouveaux) ministres aura lieu le lendemain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.