François Hollande et Manuel Valls
François Hollande et Manuel Valls © MWOSTOK PRESS/MAXPPP / WOSTOK PRESS/MAXPPP

Dans un entretien à Sud Ouest, le Président défend Manuel Valls après son aller-retour du week-end dernier pour la finale de la Ligue des champions. D'autre part, il confirme que le prélèvement des impôts à la source sera "pleinement appliqué en 2018".

Manuel Valls mène un travail particulièrement difficile au service des Français. Il le fait avec énergie et efficacité. Il ne ménage pas sa peine à la tête du gouvernement. C'est un bon Premier Ministre. Il a toute ma confiance.

Manuel Valls avait déjà tenté jeudi d'éteindre la polémique sur son déplacement à Berlin en compagnie de deux de ses enfants en annonçant le remboursement du voyage de ces derniers et en assurant qu'il ne "le referai(t) pas". Dans les colonnes du JDD, en marge de son déplacement à Mayotte, il évoque "une erreur, une bourde" :

Je suis Premier ministre, je dois être irréprochable. Je comprends que les Français qui n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois puissent avoir été choqués par cette désinvolture. Il y a eu une bourde, je ne dois pas en commettre une deuxième. J'ai pu donner l'impression aux Français que je ne meconsacrais pas entièrement à eux. Je le regrette.

Selon le sondage Ifop-JDD, 40% des Français pensent que ce voyage controversé pour assister à la victoire du FC Barcelone sur la Juventus Turin va gêner son action politique à la tête du gouvernement. Les sympathisants du Front national sont les plus sévères (48%). Un tiers des sympathisants du Parti socialiste partagent cet avis. À l'inverse, ils sont 59% à considérer que cet aller-retour ne gênera pas l'action du Premier ministre (66% parmi les sympathisants du PS, 53% parmi ceux du parti Les Républicains et 49% parmi ceux du FN).

Le prélèvement à la source pour 2018

Le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, avançait cette hypothèse la semaine dernière dans Tous politiques, le Président le confirme aujourd'hui : le prélèvement des impôts à la source sera "pleinement appliqué en 2018" :

C'est une réforme qui est à la fois attendue par les Français et souhaitable pour l'État. Elle doit donc être bien menée pour être bien mise en oeuvre, étape par étape. Et ça ne peut pas se faire en moins de trois ans. Ce sera donc engagé dès 2016 pour être pleinement appliqué en 2018.

Le président assure que le projet préparé par le gouvernement "garantira que nul n'ait à perdre quoi que ce soit. Ni les Français, ni l'État." Les Français paient en année N les impôts sur les revenus perçus en année N-1 et le gouvernement doit trouver le moyen de ne pas prélever les impôts de deux années en même temps. François Hollande, qui dit n'avoir pris "aucune décision".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.