brève garde à vue pour dominique de villepin
brève garde à vue pour dominique de villepin © reuters

D'après un quotidien britannique, l'ancien ministre des Affaires étrangères, Dominique de Villepin aurait effectué en septembre dernier une journée de travail au Quai d'Orsay afin de toucher un bonus de retraite de 100.000 euros.

C'est le site internet du quotidien britannique conservateur Daily Telegraph qui l'affirme : Dominique de Villepin est retourné travailler une journée au ministère des Affaires étrangères, dont il a été le patron entre 2002 et 2004 avant de devenir premier ministre, dans l'unique but de touche cette somme à six chiffres.

Selon le quotidien britannique, cette journée lui a permis de faire valoir des droits à la retraite prévoyant le versement d'un bonus de 100.000 euros. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault ne s'y est pas opposé, affirme encore le Daily Telegraph.

Le Quai d'Orsay, de son côté, dément que Dominique de Villepin soit revenu travailler une journée.

Les explications de Bertrand Gallicher

Le montant de la prime n'est pas dévoilé par le ministère, qui indique toutefois que cette somme correspond à environ un an de traitements. Si le chiffre de 100.000 euros n'est donc pas, il s'agirait quand même d'un montant élevé.

Le Quai d'Orsay précise que cette mesure a pris fin en décembre 2013. Dominique de Villepin a pu en bénéficier, puisqu'il en a fait la demande quelques mois plus tôt, en septembre.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.