[scald=86467:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le ministre du Travail et de l'Emploi, Xavier Bertrand, s'attend à ce que les chiffres du chômage pour décembre qui seront publiés mercredi soir soient mauvais.

"Personne ne peut s'attendre à des chiffres qui soient positifs", a-t-il dit dans les couloirs de l'Assemblée.

"L'objectif c'est d'éviter que le chômage n'explose" et de prendre "des mesures fortes", a-t-il dit en faisant référence aux annonces que Nicolas Sarkozy devrait faire dimanche.

Le chômage avait augmenté en France en novembre pour atteindre son plus haut niveau depuis novembre 1999.

Selon les chiffres publiés le 26 décembre par le ministère du Travail et Pôle Emploi, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (ceux n'ayant exercé aucune activité) avait augmenté de 29.900 (+1,1%) le mois dernier en France métropolitaine pour s'établir à 2.844.800. Sur un an, la hausse était de 5,2%.

En ajoutant les personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi avait augmenté de 1,2%, soit 51.800 personnes de plus, pour atteindre 4.244.800. Sur un an, la hausse était de 5,6%.

Avec les départements d'Outre-mer, le nombre de demandeurs d'emploi s'établissait à 4.510.500.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.