Les 19 et 22 juillet derniers, la plateforme de diffusion de vidéos en direct, largement consacrée à la retransmission de parties de jeux vidéo, a permis à ses utilisateurs de suivre deux matchs amicaux de l'Olympique de Marseille. Une manière de prendre la température et d'afficher ses ambitions.

Capture d'écran de la diffusion du match SV Heimstetten - OM sur la chaîne Twitch du club marseillais
Capture d'écran de la diffusion du match SV Heimstetten - OM sur la chaîne Twitch du club marseillais © Radio France

Pour la plateforme Twitch, c'est un véritable pari. Habituellement, le site est plutôt fréquenté par des amateurs de jeux vidéo (on peut y regarder des "streameurs", jouer en direct aux jeux vidéo), et ils sont nombreux : en moyenne, 1,5 millions de personnes sont en permanence connectées à Twitch et en 2019, les utilisateurs ont visionné 10 milliards d'heures de vidéos en cumulé. Pendant le confinement, le trafic du site a augmenté de 50 %. Mais en dehors des fans de jeux vidéo, la plateforme Twitch est longtemps restée considérée comme un OVNI pour le grand public.

Il y a une semaine, le club marseillais a pourtant choisi d'y diffuser, sur une chaîne Twitch dédiée, deux matches amicaux de l'Olympique de Marseille. Un moyen de continuer à grandir et à toucher un public encore plus large, pour le club comme pour le diffuseur.

Hervé Philippe, directeur marketing du club, raconte comment se sont déroulées ces deux rencontres un peu particulières : "Le chat [la possibilité de discuter en ligne en marge du match, NDLR] a été vite adopté par l'audience, et on a vu l'activité pendant le live qui a très bien fonctionné. On a été précurseurs sur ce dispositif-là, puisque nous sommes les premiers en France à avoir diffusé un match sur Twitch."

Les deux rencontres ont respectivement rassemblé 41.000 et 24.000 spectateurs, et la chaîne compte désormais plus de 70.000 abonnés.

Quatre autres clubs européens sont intéressés

L'intérêt pour l'OM, c'est de s'adresser aux 15-25 ans qui connaissent Twitch, de la même manière que le club a diffusé ces rencontres sur son propre site internet pour le reste de ses fans. Mais de l'autre côté, pour Twitch, c'est l'occasion de conquérir un nouveau public. Racheté par le géant Amazon en 2014 (pour presque un milliard de dollars), le site a en effet de plus en plus d'ambitions.

"Historiquement, nous sommes très présents dans le monde du jeu vidéo. Mais ces dernières années, il y a eu une croissance incroyable des autres catégories de vidéos, comme le sport ou la musique", explique Damian Burns, directeur Europe pour la plateforme. Il espère que l'OM va poursuivre ce partenariat, après un premier pas qu'il juge très positif. "Avant, ces matchs étaient sur des chaînes payantes, et diffuser ces deux rencontres sur Twitch a été un vrai succès."

Mais la plateforme ne s'arrête pas là : Twitch a annoncé la semaine dernière une collaboration avec quatre des plus grands clubs de football européens : le PSG, le Real Madrid, la Juventus Turin et Arsenal. Pour Damian Burns, ils ont tout à y gagner. "On a une communauté incroyable et très active, et des outils pour échanger avec eux : vous pouvez diffuser des interviews avec des stars, des conférences de presse... Et avec Twitch, c'est comme si vous ameniez ces contenus sur le canapé de 10.000 personnes en même temps, qui peuvent interagir, discuter, échanger... Pour un club, c'est un moyen de toucher des millions de fans à travers le monde, en direct."

Twitch serait aussi tenté d'aller sur le terrain de la musique : pendant le confinement, beaucoup d'artistes y ont en effet diffusé leurs créations. Encore un moyen pour la plateforme estampillée jeux vidéo d'augmenter sa communauté d'utilisateurs.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.