Il suffit parfois d'une seule pièce manquante pour qu'un jeu de société soit inutilisable. Pour éviter que les boîtes incomplètes ne finissent à la déchetterie, un Normand a créé une plateforme pour que les joueurs désappointés puissent mettre la main sur les éléments qui leur font défaut.

Jeux de société / illustration
Jeux de société / illustration © Getty / EyeEm / Christine Korten Getty

Plutôt que d’acheter un jeu de société neuf, pourquoi ne pas redonner vie à une boîte incomplète récupérée dans son grenier, ou dans une brocante ? C’est désormais possible grâce à l’initiative d’un Normand, qui s’est lancé début novembre dans la revente de pièces détachées de jeux de société.

Réduire ses "déchets"

Antoine Gallée passe son temps libre à inventer des jeux, mais aussi à en trier à la Coop 5 pour 100, une ressourcerie de Caen au sein de laquelle il est bénévole. Lassé de voir des jeux incomplets partir à la déchetterie faute de solution, il s'est mis à les récupérer et à lister les pièces manquantes dans un catalogue. Début novembre, le trentenaire l'a mis en ligne sur une page Facebook intitulée "Refaites vos jeux", où il revend les pièces détachées. Les internautes consultent le catalogue puis passent commande en lui envoyant simplement un message. Antoine Gallée reçoit ainsi des demandes de particuliers, mais également de ludothèques, de centres de loisirs et d'écoles. 

Capture d'écran de la page Facebook "Refaites vos jeux"
Capture d'écran de la page Facebook "Refaites vos jeux" / Capture d'écran

"Avec le confinement, il y a eu cette volonté de retrouver du temps en famille, avec le désir de transmettre et de pouvoir partager. Cela a aussi créé une réflexion autour de la consommation. Dans le monde, il sort 1 000 nouveaux jeux différents par an, et certains ne durent que quelques mois".

Des classiques très demandés

Les pions d'une version ancienne du Dix de chute, les tuiles de Labyrinthe, les organes du Docteur Maboul ou les jetons de Puissance 4 : son catalogue contient environ 80 références. 

Catalogue Refaites vos jeux
Catalogue Refaites vos jeux / capture d'écran

Mais un jeu a plus de succès que les autres : le "Cochon qui rit" (dont la première édition date tout de même de 1932). "C'est plein de petites pièces que l'on peut facilement perdre - les yeux, notamment, qui sont très demandés. Je suis d'ailleurs actuellement en rupture de stock !" explique Antoine Gallée.

Les internautes demandent... et proposent

Enthousiasmés par cette démarche, ceux qui consultent la page Facebook de "Refaites vos jeux" ne font pas que chercher des pièces détachées pour leurs jeux, ils en proposent également pour alimenter la démarche écologique. L'auto-entrepreneur peut ainsi garder un stock, constitué pour l'instant de ses trouvailles à la ressourcerie Coop 5 pour 100. Il va aussi se mettre en lien avec des associations de sa région comme Emmaüs et le Secours Populaire qui récupèrent eux aussi beaucoup de jeux incomplets. L'idée est de pouvoir reconstituer un jeu à moindre frais : "Je ne veux pas que le prix soit un frein. J'applique un forfait de base à un euro pour toute commande, et après c’est vingt centimes par pièces - entre un et trois euros pour les plateaux de jeu - ainsi que la facturation des frais de port. Mais s’il vous manque une pièce, vous complétez votre jeu pour 2,40 euros". 

Cent demandes par jour

Lorsqu'il a lancé sa plateforme le 2 novembre, Antoine Gallée pensait répondre à quelques messages par mois. Mais il n'a pas fallu longtemps pour que le projet décolle. Depuis mi-décembre, il reçoit une centaine de demandes par jour. Ce qui le pousse à penser à la tournure qu'il va donner à "Refaites vos jeux", puisqu'il a déjà son travail d'éducateur spécialisé à plein temps. "Pourquoi ne pas imaginer que ce projet perdure et accueille des personnes en insertion ? Ça peut s'envisager pour pouvoir concilier les deux".

Thèmes associés