Le gouvernement a annoncé la mise en place d’un nouveau protocole sanitaire dans les entreprises. Parmi les mesures, la création d’un référent Covid dans les entreprises de plus de 10 salariés.

Chaque entreprise doit respecter de nombreuses recommandations et consignes liées à la lutte contre le Covid
Chaque entreprise doit respecter de nombreuses recommandations et consignes liées à la lutte contre le Covid © AFP / Amaury Cornu / Hans Lucas

Sur les plateaux de tournage, le travail a repris depuis une semaine. Sophie Barrat est toujours productrice de fiction télé, mais en plus elle est aussi référente Covid, un rôle qu’elle prend très au sérieux  : "Je fais un peu la police, un peu la maîtresse d'école quand j'arrive sur le plateau parce que certains n'ont pas la distanciation, que d'autres ne mettent pas leurs masques correctement. Je leur rappelle qu'il faut qu'ils se protègent et qu'ils protègent les autres. C'est important.

"Référent Covid peut être mal vécu"

Sophie a été formée pour devenir référente, mais ce n’est pas une obligation. Au sein de l’entreprise, les salariés désignés référents assument pourtant une responsabilité importante. Face à des situations et des problèmes inédits, ils doivent être en capacité de réagir rapidement et efficacement. 

C'est ce qu'explique Stéphane Roquet, formateur qui intervient notamment auprès de référents Covid : "Etre nommé référent Covid, c'est un poids. Cela peut vraiment être quelque chose de mal vécu si la personne n'a pas les compétences pour mener cette mission à bien. C'est lourd pour les petites entreprises de 10 ou 15 salariés. C’est la santé des gens, c’est le système de production qui est en jeu. Si le référent Covid ne sait pas repérer un problème sanitaire, c’est tout un service, toute une chaîne de production qui peut être arrêtée."

Des missions proportionnelles à la taille de l’entreprise

Mais les missions des référents Covid sont proportionnelles à la taille de l’entreprise. Ce n’est pas un métier ou une mission à temps plein. C’est une mission ponctuelle qui incombe aux managers ou à des collaborateurs volontaires. D’autant plus qu'elle n’est normalement pas amenée à se pérenniser. 

Mais cette mission, qui peut peser parfois, durera tant qu’un vaccin n’est pas disponible à grande échelle - pour ne prendre le risque de bloquer des pans entiers de l’économie, comme en mars dernier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.