Le gouvernement poursuit ses consultations avec les professionnels du bâtiment au sujet de la transformation, en prime, du Crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Une nouvelle séance avait lieu ce vendredi au ministère de la Transition écologique et solidaire.

Le gouvernement veut transformer à partir de 2020 l'aide à la rénovation énergétique des bâtiments en une prime
Le gouvernement veut transformer à partir de 2020 l'aide à la rénovation énergétique des bâtiments en une prime © AFP / Getty / Joe RAEDLE

Le principe de la nouvelle prime : elle sera versée directement à ceux qui effectuent chez eux des travaux de rénovation thermique. Elle sera plus ciblée vers les ménages modestes, mais risque d'entraîner un ralentissement de l'activité, c'est du moins la crainte du secteur de la construction.   

Premier argument, selon le gouvernement, celui de l'efficacité énergétique. Le montant de la prime sera indexé sur la performance écologique des travaux, et non plus sur leur coût. 

Le deuxième argument est social : contrairement au crédit d'impôt qu'il fallait attendre pendant un an, la prime sera versée dès le début des travaux et selon des critères de revenu : les ménages les plus modestes en seront les premiers bénéficiaires.

Une intention "louable", selon le président de la Fédération française du bâtiment Jacques Chanut. Mais il craint un ralentissement de l'activité : "Comment accepter qu'une catégorie de nos compatriotes, ceux qui ont les revenus les plus hauts et qui représentent 50% des travaux, n'aient plus aucune incitation à partir de l'année prochaine ?" se demande Jacques Chanut. "Il y a une incohérence entre un discours qui est très ambitieux sur la rénovation énergétique des bâtiments, et la réalité budgétaire en face. Donc ce que nous dénonçons aujourd'hui, c'est que _nous ne nous donnons pas les moyens de notre ambitions._"

Du côté du ministère, on défend un dispositif "plus performant, plus simple et plus juste". Les foyers les plus modestes y auront accès dès l'année prochaine. 

Le barème et les montants de cette nouvelle prime figureront dans le projet de loi de finances présenté fin septembre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.