Ce n’est ni le rap, ni les sketches, ni les blagues, qui font leur succès. Le confinement a accentué la popularité des professeurs youtubeurs. Maths, histoire, SVT, ils sont très nombreux à avoir adopté la vidéo pour aider leurs élèves à comprendre les cours et réviser.

Sur You Tube, les chaînes d'Yvan Monka, Lesbonsprofs et La Prof
Sur You Tube, les chaînes d'Yvan Monka, Lesbonsprofs et La Prof © .

Présentations sobres, voire austères, la clarté de leur propos et leurs tableaux font de ces professeurs youtubeurs des valeurs sûres. Ils et elles montrent qu'il n'est pas nécessaire de se déguiser en super-héros pour convaincre collégiens et lycéens.

Le confinement les a décidées

  • LMPEL

La Maîtresse Part En Live, ou LMPEL : Marie-Solène Letoqueux, au départ, a choisi la vidéo pour s’adresser à ses écoliers de Luitré-Dompierre, en Ille-et-Vilaine. Ayant 50 000 abonnés le 17 avril 2020, elle en a désormais 98 000. 

Chaque jour, elle propose des rituels quotidiens, une histoire, une activité à partager entre parents et enfants, et une comptine apprise de manière ludique. Elle se filme dans un décor de classe, reconstitué chez elle, et fait comme si les enfants étaient à côté d’elle. 

  • Miss Vederine

Prenons aussi l’exemple de cette professeure d’anglais, Miss Vederine, qui a monté une Mission #CoVed-20 : elle n’a pas posté ses vidéos sur YouTube, mais sur son site. Ce n'est ni l'humour ni le sens de la métaphore qui animent ses propos, elle est au contraire très directive : "Vous allez taper toutes les phrases que je prononce dans la vidéo ci-dessus et me les envoyer. Date limite : mercredi 18 mars à 23h59. C'est noté, et ça compte dans le bulletin du 3e trimestre !" indiquait-elle dès le premier jour du confinement. Sur la page d'accueil, en anglais, elle avertit même : "This is not a YouTube channel, this is not a podcast, so you will have no possibility to post comments or to like the articles" (ceci n'est pas une chaîne YouTube, ni un podcast, vous n'aurez pas la possibilité de laisser des "likes" ou des commentaires).

Ils étaient populaires avant le confinement

  • Yvan Monka

On relève 792 000 abonnés chez Yvan Monka, le professeur de mathématiques qui anime la chaîne YouTube, Maths et tiques, alors qu'en novembre 2019, son compteur affichait 500 000 abonnés (ce qui était déjà énorme). Il enseigne les maths aux collégiens et lycéens. Il n’essaie pas de faire le buzz, ni d’attirer les clics à lui avec des titres accrocheurs. Prenons par exemple, l’énigmatique PYTHON : Boucles non bornées (WHILE) - Tutoriel TI-83 Premium.

Cette vidéo est consacrée, en l’occurrence, à l’utilisation d’une fonction de calculatrice. Et comme il tient vraiment à rendre service, il a aussi fait une vidéo "pour comprendre ParcourSup".

  • Sophie Guichard

Dès 2011, Sophie Guichard, professeur à Lyon, avait précédé Yvan Monka, en proposant des cours gratuits de maths en vidéo sur YouTube. Elle a même été décorée l'an dernier de la médaille de Chevalier de l’Ordre national du Mérite, pour sa pédagogie innovante. Cette Lyonnaise de 40 ans comptait plus de 19 000 abonnés en 2019, désormais ses abonnés sont au nombre de 30 000. Des fans - collégiens ou lycéens - adeptes de ses démonstrations et exercices corrigés. 

Sa vidéo "Principe pour résoudre un système d'équations grâce aux matrices (partie 1)", a fait plus de vues que celle d’Yvan Monka, 174 000 contre 162 000. 

Contrairement à Monka, Sophie Guichard n'apparaît pas à l’écran. Sur un fond noir, ses indications écrites en couleurs déroulent les étapes de sa démonstration. Yvan Monka lui, a choisi d’être devant son tableau blanc, et se filme en train d’écrire les différentes étapes de calcul.

Sophie Guichard est allée plus loin et fait fructifier son engagement avec le site internet Mathenvideo proposant des packs, payants.

  • La Prof

La Prof est une chaîne qui s'est fait remarquer par le corps enseignant comme référence en matière d'histoire. Depuis trois ans environ, cette médiéviste de formation a séduit 460 000 abonnés sur sa chaîne YouTube. Elle poste une vidéo par mois en moyenne. La dernière concerne Rosalind Franklin, découvreuse de la structure en double hélice de l’ADN, qui aurait pu lui valoir une reconnaissance éternelle ou un Prix Nobel.

Certains professeurs sont devenus des pros de la vidéo au point de se faire embaucher par des plateformes telles que Lesbonsprofs.com. La chaîne compte 890 000 abonnés. Là non plus, pas de fantaisie dans les scénarios de présentation, sérieux et clarté sont de mise sur cette offre de soutien scolaire payante, mais dont les vidéos sont accessibles gratuitement.  

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.