Selon une étude publiée par des sismologues américains dans les sérieuses Geophysical Research Letters, les séismes de forte magnitude pourraient être plus nombreux en 2018 que les années passées.

Tremblement de terre à Darbandikhan au Kurdistan irakien le 13 novembre  2017
Tremblement de terre à Darbandikhan au Kurdistan irakien le 13 novembre 2017 © Reuters / Ako Rasheed

L'année 2018 devrait connaitre de nombreux tremblements de terre de forte magnitude. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié tous les séismes de magnitude 7 et plus dans le monde depuis 1900. Ils ont cherché une régularité entre tous ces tremblements de terre : se produisaient-ils au hasard ou se regroupaient-ils certaines années ? 

Après étude statistique, ils prétendent identifier dans le temps des périodes où l'on retrouve plus de séismes que d'autres. 

Nous avons eu une année tranquille. Jusqu'à maintenant, nous n'avons eu que six séismes graves. Nous pourrions facilement avoir en 2018 une année passant à 20 séismes !

Au lieu d'avoir huit à dix séismes de magnitude sept tous les ans, on pourrait en avoir le double. 

Quand notre planète tourne moins vite, la terre tremble 

Les chercheurs ont en fait établi une corrélation entre les variations de vitesse de rotation de la terre et les séismes. En effet, environ tous les 32 ans, la terre ralentit. Et quelques années après ce phénomène, on enregistre plus de séismes de forte magnitude, même si le changement de vitesse de la terre n'est que d'une milliseconde par jour. 

Les suites du tremblement de terre à Mexico en septembre 2017
Les suites du tremblement de terre à Mexico en septembre 2017 © AFP / PEDRO PARDO

Robin Lacassin, sismologue :

Le fait qu'il y ait corrélation, ne veut pas dire que les deux phénomènes sont liés. Mais c'est une théorie qu'il faut étudier. La communauté scientifique s'y intéresse. 

Selon le sismologue, l'intérêt scientifique de cette étude est important. En revanche, il ne permet pas à l'heure actuelle d'être utilisé pour faire de la prévention auprès des populations. Car les scientifiques ne peuvent pas prédire où et à quelle date les séismes vont se produire.

20 séismes puissants en 2018 ?

Selon l'étude, il y a déjà eu cinq périodes de forte activité sismique. Depuis 1900, il y a eu des périodes de cinq ans pendant lesquelles la rotation terrestre a diminué. Et plusieurs tremblements de terre sont survenus l'année suivante. 

Les pires séismes au monde
Les pires séismes au monde © AFP / pld / mei, T. Eberding

L'étude américaine ne permet pas de savoir exactement où les séismes vont se produire. Sans compter que la rotation de la terre n'est pas non plus réglée comme un métronome. Autant dire que cette étude ne clôt pas le débat.   

►CONSULTER | Le site de l'institut de sismologie américain l'USGS

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.