Une exoplanète habitable découverte
Une exoplanète habitable découverte © Max PPP

Des astronomes ont découvert la première exoplanète habitable de même taille que la Terre hors du système solaire. Les températures observées permettraient à l'eau à l'état liquide d'exister. Pour vérifier, il faudrait aller voir mais Kepler-186f se trouve à 490 années-lumière du Soleil.

Kepler-186f, du nom du télescope spatial américain Kepler qui a permis de la repérer, ressemble un peu à la Terre. L'exoplanète est un peu plus grande et gravite dans la zone habitable d'une étoile naine rouge. Kepler-186f se trouve ni trop près ni trop loin de son étoile ce qui laisse espérer des températures tempérée où l'eau peut être liquide, préalable essentiel à la vie telle que nous la connaissons.

L'étoile de Kepler-186f est cependant plus petite et moins chaude que notre Soleil. Ce type d'étoile est très fréquent, représentant 70% des étoiles de la Voie Lactée. Kepler-186f tourne autour de son étoile en 130 jours et reçoit un tiers de l'énergie lumineuse que la Terre obtient du Soleil.

Des similarités avec la Terre

C'est une première grande étape pour la mission Kepler lancée par la NASA. L'objectif est de scruter notre galaxie pour trouver des planètes sœurs de la Terre. Depuis 1994, 1.800 exoplanètes ont été découvertes, une vingtaine seulement se trouve en orbite de leur étoile dans une zone habitable. Aucune n'avait jusqu'à présent une taille similaire à la Terre.

Il faut désormais déterminer quelle est la masse de Kepler-186f pour savoir si elle est rocheuse ou gazeuse. Une opération difficile vu l'état actuel des instruments astronomiques, compliquée par la distance à laquelle se trouve l'exoplanète : 490 années-lumière soit 5 millions de milliards de kilomètres du Soleil.

Les astronomes pensent cependant que Kepler-186f a des chances d'être rocheuse, vu sa petite taille, et disposerait d'une atmosphère. Des conditions idéales pour trouver de l'eau liquide en surface.

En 2018, le télescope Webb remplacera Hubble. Il sera plus puissant et devrait permettre de découvrir les exoplanètes les plus proches et de déterminer la composition et la nature de leur atmosphère.

D'après les extrapolations des scientifiques, il existerait des milliards de planètes de taille terrestre potentiellement habitables dans notre galaxie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.