Comment le pigeon arrive-t-il à s'orienter en vol dans un environnement souvent complexe, mélange de végétation et de paysages urbains ? Grâce à des mini-casques équipant de pigeons voyageurs, des chercheurs ont réussi à découvrir les différentes stratégies utilisées par le volatile.

22 pigeons ont été équipés de mini casques dotés notamment d'un GPS
22 pigeons ont été équipés de mini casques dotés notamment d'un GPS © AFP / Frank Rumpenhorst / dpa

Comme les humains et de nombreux animaux, les pigeons utilisent la vision pour se guider ou repérer des proies. Même s'ils n'ont pas une vue aussi performante que celle des rapaces, les pigeons ont une très bonne vue. Comment s'orientent-t-il dans un environnement naturel et complexe, mélange de végétation et d'urbanité ? 

Le pigeon regarde souvent par saccades, et sa tête semble bouger souvent. La raison de ces mouvements fréquents, c'est que seule une partie de la rétine de l'oiseau lui donne une bonne acuité visuelle (contrairement aux rapaces par exemple). Le pigeon doit donc rouler des yeux et bouger la tête pour avoir une information complète de son environnement. 

Des casques pour capter les mouvements

Si l'on connait déjà ces caractéristiques, c'est parce que le pigeon voyageur est étudié depuis très longtemps. Mais jusqu'à présent, les biologistes n'avaient jamais réussi à enregistrer en vol les mouvements de tête et d'yeux. C'est l'expérience qu'ont mené des chercheurs de l'université de Kyoto au Japon et d'Oxford au Royaume-Uni : "Ce qu'ils ont fait, c'est qu'ils ont mis sur la tête du pigeon un capteur qui permet de regarder l'orientation de la tête dans les trois dimensions", explique Hervé Cadiou, chercheur au CNRS.

Pour comprendre le rôle du regard dans la navigation, les chercheurs ont équipé 22 pigeons voyageurs de mini-casques combinant un GPS, une mini centrale inertielle pour enregistrer les mouvements de la tête, et une batterie. Ce dispositif permet de voir en 3D les mouvements de la tête du volatile. 

Attentifs aux détails

En lâchant les pigeons à 4km de leur pigeonniers et en étudiant les données des vols de retour vers la maison, les chercheurs ont analysé les mouvements de tête et le regard de l'oiseau. Ce qui a permis de confirmer une hypothèse des chercheurs : en vol, les pigeons ne sont pas distraits ! 

"Les chercheurs ont vu que dans un environnement peu familier, le pigeon remue beaucoup la tête dans les trois dimensions, alors que dans un environnement familier il y a peu de ces mouvements de tête". (Hervé Cadiou) 

"C'est relativement conforme à ce que l'on sait, la nouveauté c'est qu'ils le font en plein vol", détaille le chercheur. Les pigeons sont attentifs à tous les détails : routes, voies de chemin de fer, arbres relief. Ils restent aussi en alerte vis-à-vis d'un éventuel prédateur, pour ne pas se faire croquer. En revanche quand ils volent à deux, l'étude montre que leur tête est beaucoup plus stable : ils sont beaucoup plus relax. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.