La DREES dévoile ce mardi un rapport sur les délais d'attente pour obtenir un rendez-vous auprès des professionnels de santé. Il révèle de fortes disparités selon la spécialité : si, pour voir un généraliste, il ne faut en moyenne que quelques jours, ce délai peut aller jusqu'à six mois pour un ophtalmologiste.

Pour une visite de contrôle, il faut patienter en moyenne 6 jours pour consulter un généraliste.
Pour une visite de contrôle, il faut patienter en moyenne 6 jours pour consulter un généraliste. © Maxppp / Jean-François Frey / L'Alsace

Combien de temps faut-il attendre avant de pouvoir consulter un professionnel de santé ? C'est le sujet de l'étude publiée ce mardi 9 octobre par la DREES (Direction de la recherche, des études, de l'évalutation et des statistiques). L'institut a interrogé 40 000 personnes sur le délai entre leur prise de rendez-vous et le jour effectif de leur visite chez le médecin. Bilan : un écart très important en fonction de la spécialité du praticien. 

Parmi les professionnels les plus rapidement disponibles, on trouve en tête les généralistes, avec une moyenne de six jours d'attente. Cette moyenne monte à 21 jours pour un radiologue ou encore 22 jours pour un pédiatre. 

Pour consulter un spécialiste du cœur, de la peau ou des yeux en revanche, accrochez-vous. Si la moyenne atteint les deux mois de délai pour un dermatologue, et presque autant pour les cardiologues, elle avoisine les trois mois pour un ophtalmologiste - soit le temps d'attente le plus long. Dans les cas les plus extrêmes, certains patients attendent jusqu'à six mois. 

Le lieu de vie et la nature de la consultation influencent aussi les délais

Ces données sont néanmoins à nuancer : elles varient d'abord en fonction de l'endroit où vous habitez. Dans les grandes villes comme Paris et les agglomérations, on obtient évidemment un rendez-vous plus rapidement que dans un désert médical. Par exemple, pour une consultation chez un chirurgien-dentiste, le délai d'attente médian varie de 15 à 21 jours, suivant l'accessibilité de la commune où vit le patient. Ce chiffre est encore plus flagrant pour les ophtalmologistes : on passe du simple au double, de 41 à 79 jours d'attente, selon son lieu de résidence. 

Il faut également prendre en compte la nature de la consultation : en cas d'urgence (apparition ou aggravation de symptômes), pour un gynécologue par exemple, l'attente passe de 36 jours en moyenne à neuf jours. Pour un généraliste ou un pédiatre, il est courant d'obtenir une consultation dans la journée. D'ailleurs, la moitié des patients obtient un rendez-vous chez le généralistes dans les deux jours suivant son appel. En revanche, s'il s'agit d'une visite de contrôle, d'un rappel de vaccin ou encore du suivi régulier d'une pathologie, il faut patienter plus longtemps. 

Certaines demandes de rendez-vous échouent

Dans neuf cas sur dix, et malgré des délais qui peuvent être longs, les patients arrivent tant bien que mal à se rendre chez leur médecin. Toutefois, 10 % des prises de contact n'aboutissent jamais à un rendez-vous avec le professionnel de santé. Dans ce cas, plus de la moitié (56 %) des patients choisissent de faire appel à un autre praticien. Un tiers (32 %) renonce purement et simplement à consulter. Enfin, une infime partie de ces Français (3 %) finit par se tourner vers les urgences de l'hôpital. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.