Une concentration très élevée en légionelles, bactéries à l'origine de la légionellose, a été détectée dans le réseau d'eau chaude d'une partie de la copropriété de Grigny 2, d'après une source municipale.

légionellose
légionellose © MaxPPP

Des prélèvements ont été effectués la semaine dernière, mais dans l'attente des résultats, il est fortement recommandé aux quelque 2000 habitants de ne plus prendre de douche, car c'est l'inhalation de gouttelettes d'eau qui entraîne la transmission de la maladie. Les résidents peuvent en revanche prendre des bains ou faire leur toilette à l'aide d'un gant. Par ailleurs, la mairie et l'Agence Régionale de Santé ont précisé que l'eau reste potable.

Les résidents ne semblent pas changer leur quotidien pour autant, les détails avec Virginie Pironon

Des symptômes similaires à la grippe

Naturellement présentes dans l'eau douce, les légionelles évoluement notamment dans les installations mal entretenues, selon le ministère de la Santé. Ce qui est le cas dans la copropriété largement dégradée de Grigny 2.

La légionellose concerne le plus souvent des personnes fragiles. Dans sa forme bénigne, les symptômes s'assimilent à ceux de la grippe. Sous forme grave, la "maladie du légionnaire", se traduit par une infection pulmonaire sévère qui se traite par antibiotiques. Cette infection peut entraîner un décès dans 10% des cas.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.