Peut-on voyager dans l’espace-temps, comme le font Valérian et Laureline dans la BD ? D'où viennent les étoiles observées par les Clapum’tiens ?

Valérian et Laurelien en mission pour la Cité, détail de l'affiche de l'exposition à la Cité des sciences du 13 juin au 14 janvier 2018
Valérian et Laurelien en mission pour la Cité, détail de l'affiche de l'exposition à la Cité des sciences du 13 juin au 14 janvier 2018 © Mézières - Christin / Dargaud/ Cité des sciences

A quelle espèce appartiennent les Shingouz et Les Clapum’tiens ? Qu’est-ce que la colonisation ? C’est à ces questions et à d’autres, toutes aussi passionnantes qu'instructives, que répond l’exposition de la Cité des sciences consacrée à Valérian. La série en bande dessinée de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières née en 1967 dans Pilote, y est présentée de manière aussi scientifique que ludique.

Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? C’est ce que l’on se dit en pénétrant dans l’exposition Valérian et Laureline en mission pour la cité. A quelques semaines de la sortie le 21 juillet de Valérian et la Cité des mille planètes, le film de Luc Besson (plus gros budget du cinéma français), la Cité des sciences convoquent des scientifiques (astrophysicien, géographe, paléontologue...) pour revisiter la série de science-fiction.

Dans l'exposition Valérian et Laureline en mission pour la Cité
Dans l'exposition Valérian et Laureline en mission pour la Cité © Radio France

Einstein convoqué pour expliquer Valérian et Laureline

Installé dans ce qui ressemble à la cabine de pilotage d’un vaisseau spatial, on observe les planches originales (40 en tout), tout en s'informant sur l’Univers, les animaux imaginaires de la saga, ou les systèmes politiques. Exemples : en 1905, Einstein affirme que l’espace et le temps sont indépendants. Pour aller dans le futur, il suffirait donc de faire un voyage à une fraction de la vitesse de la lumière. Vraiment ? L'exposition nous explique pourquoi ce n’est pas aussi simple. Autre découverte : les Shingouz, ces animaux-espions extraterrestres ont des ailes, mais ils ne volent pas; les appendices sur leurs épaules seraient en fait des capteurs solaires, comme les écailles des lézards…

De la réalité augmentée, des références et une exclusivité

Dans les BD de la série Valérian et Laureline, les clins d'oeil sont nombreux, comme ici avec l'allusion à Corto Maltese le personnage d'Hugo Pratt
Dans les BD de la série Valérian et Laureline, les clins d'oeil sont nombreux, comme ici avec l'allusion à Corto Maltese le personnage d'Hugo Pratt © Aucun(e)

Quelques passages de réalité augmentée, allègent le sérieux des propos. Plus immersive que l'exposition présentée au Festival de la bande dessinée d'Angoulême présentée en janvier 2017, Valérian et Laureline en mission pour la Cité, s’adresse à un public plus familial. La démarche est habile, les allergiques à la science y viennent doucement, sans même s’en rendre compte par le biais d’un monde imaginaire connu. D’autant qu’ils redécouvriront l’œuvre à travers un petit jeu de clins d’œil (adressés à Bilal, Hugo Pratt..). Cerise sur le gâteau, ils sont récompensés par la découverte en exclusivité des originaux deux premières planches de la future BD de Wilfrid Lupano (Les Vieux Fourneaux), et dessinée par Mathieu Lauffray, à paraître le 1er septembre chez Dargaud.

Deux premières planches du prochain Valérian et Laureline qui sera signé Lupano et Lauffray à paraître en octobre
Deux premières planches du prochain Valérian et Laureline qui sera signé Lupano et Lauffray à paraître en octobre © Aucun(e)

On aime aller gratter derrière l'imaginaire

La présentation de l'exposition par la commissaire de la Cité des sciences :

La réalité augmentée pour aller plus loin

Le rôle de la réalité augmentée par la commissaire de l'exposition Nora Reddani :

La réalité augmentée dans l'exposition Valérien et Laureline en mission pour la Cité
La réalité augmentée dans l'exposition Valérien et Laureline en mission pour la Cité © Radio France

Valérian et Laureline en mission pour la cité, exposition à la Cité des sciences à Paris jusqu’au 14 janvier 2018.

LIRE AUSSI I Valérian le guide des mille planetes de Christophe Quillien chez Dargaud, et le hors-série Pilote spécial Valérian

ECOUTER IChristophe Quillien, Jean-Claude Mézières, et Olivier Delcroix, invités du Nouveau Rendez-vous, l'émission de Laurent Goumarre.

►►►Cet été, d'autres expositions autour de la BD

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.