Vous entendez 0° dans le bulletin météo, pourtant vous avez l'impression d'être en plein blizzard. Cet effet, lié à la force du vent, s'appelle "température ressentie".

La combinaison du froid et du vent aboutit au calcul de la température ressentie
La combinaison du froid et du vent aboutit au calcul de la température ressentie © AFP / Sebastian Kahnert / dpa

Vous avez sûrement entendu parler dans les bulletins météo, depuis le début de la vague de froid qui touche la France cette semaine, de la différence entre la température "mesurée" et la température "ressentie". Ce différentiel permet d'exprimer la sensation qu'il fait très froid, lorsqu'en réalité, le thermomètre passe à peine en-dessous de 0°C.

La carte des températures ressenties ce jeudi matin
La carte des températures ressenties ce jeudi matin © La Chaîne Météo

La température ressentie prend en compte le vent

Ce concept de "température ressentie" a été constaté d'abord en 1939 par deux explorateurs, Paul Siple et Charles Passel, puis exprimé de façon scientifique aux Etats-Unis et au Canada au début des années 2000. Selon Météo France, la température de l'air est celle mesurée par un thermomètre placé à 1,5m du sol dans un lieu abrité du vent. A l'inverse, la température ressentie tient compte des conditions météo, ce qui est très important dans les pays où il fait régulièrement très froid, car c'est la combinaison du froid et du vent qui peut augmenter le risque de gelures.

Pour le dire clairement : quand il y a du vent, on ressent plus le froid. Et il y a une explication très scientifique (et assez simple à cela) : en permanence, notre corps, qui fabrique de la chaleur, chauffe une très mince couche d'air à la surface de la peau. Une couche d'air qui, de plus, est maintenue à un certain degré d'humidité en raison de l'évaporation de l'eau qui est dans notre organisme. Quand il n'y a pas de vent, cette couche d'air plus chaud reste en place. Or, s'il y a du vent, celle-ci est balayée en permanence. Et donc notre peau est plus exposée au froid battant.

Un tableau pour définir la température

D'un point de vue scientifique, on appelle cela l'indice de refroidissement éolien. Et comme tout phénomène scientifique, il peut s'exprimer par une formule mathématique dans laquelle il y a deux variables : la température d'une part, la vitesse du vent d'autre part. Et la voici :

©

Heureusement, si vous n'avez pas la bosse des maths, Météo France a compilé ces valeurs dans un tableau indiquant les températures ressenties en fonction de la vitesse du vent et de la température mesurée.

© Capture d'écran Météo France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.