Le variant britannique du coronavirus a été repéré aux États-Unis, Canada, en Corée, comme il l'avait été en avant cela en France, Allemagne, Portugal, Italie, etc. On savait que cette mutation était plus contagieuse que le virus d'origine, on en sait finalement un peu plus.

On commence à en savoir plus sur ce variant du Covid-19, découvert dans le Kent
On commence à en savoir plus sur ce variant du Covid-19, découvert dans le Kent © Getty / Jonathan Kitchen

Petit à petit, ce variant découvert dans le Kent il y a peu et dont le nom est B1.1.7, se dévoile. Dans une étude du laboratoire de Santé Publique de Birmingham, encore non revue par les pairs, des chercheurs ont étudié 641 échantillons de virus, prélevés sur des patients symptomatiques. 

Parmi eux, un certain nombre avaient été contaminés par le variant B117. Leur analyse a montré que dans ce groupe, 35% avaient une forte charge virale dans le sang, contre 10% dans l'autre groupe.

Les chercheurs émettent l'hypothèse que cette forte charge virale rend les personnes plus contagieuses. C'est ce qui pourrait expliquer qu'en très peu de temps, le B1.1.7 se soit largement implanté au Royaume-Uni. Il est 56% plus transmissible que les souches jusqu'ici en circulation, ont montré les chercheurs de l’école de médecine tropicale de Londres. 

Plus contagieux et plus efficace que le virus originel 

B1.1.7 est d'ailleurs en train de supplanter les autres souches. À ce rythme, mi janvier, neuf contaminations sur 10, au Royaume-Uni, pourraient être le fait de ce variant selon un biologiste.

Toutefois, jusqu'ici, rien ne dit que ce B1.1.7 rend les personnes plus malades ou qu'il fait plus de morts. 

Néanmoins, comme le soulignait mardi le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, le risque que ce variant se propage est élevé. Statistiquement, un plus grand nombre de cas (du fait de la forte transmissibilité), conduit à un plus grand nombre de formes graves, voire mortelles. Cette mutation n'est pas de bon augure. Les Anglais l'ont compris qui tentent d'y remédier en vaccinant à vitesse maximum.