Lapalissade me direz-vous. Ce qui reposait avant tout sur une intuition a fait l'objet d'une étude scientifique réalisée auprès de plusieurs milliers de personnes en Europe.

Panneaux électoraux en vue des législatives
Panneaux électoraux en vue des législatives © Maxppp / Alexandre Marchi

Les résultats d’une vaste et étonnante étude viennent d’être publiés dans la revue Evolution and Human Behavior : des chercheurs en sciences sociales ont découvert que ce que nous avons vécu pendant l’enfance influence fortement nos choix politiques.

Lou Safra, chercheuse en sciences cognitives à l’Ecole Normale Supérieure fait partie de cette équipe de recherches internationale. Elle a expliqué les tenants et les aboutissants de cette étude à Fabienne Chauvière dans Les Savanturiers

"En laboratoire", explique -t-elle, "on va étudier l'influence de certains aspects de l'environnement sur le comportement à l'âge adulte. Et pour cela on s’appuie sur des théories biologiques qui ont démontré que certains événements qui se passent lors du développement, notamment le manque de ressources ou l'instabilité impacte le comportement d'une certaine façon à l'âge adulte."

Il existait déjà de nombreuses études qui démontraient que ce que l'on vit à l'âge adulte influence ses choix politiques, ce qui n'avait pas encore été étudié, c'est si ce que l'on vit dans l'enfance influence nos choix politiques.

Pour qui voteriez-vous
Pour qui voteriez-vous © Inserm/ENS

L'étude a ainsi mis en avant que le manque de ressource, la précarité perçue pendant l'enfance est associée à une augmentation des préférences pour des leaders autoritaires.

Pour arriver à cette conclusion, il a fallu tout d'abord interroger des enfants : écoutez les explications de Lou Safra

Deuxième étape, vérifier que l'association entre une enfance marquée par la précarité et la préférence pour un leader fort était aussi présente à l'âge adulte.

A aucun moment il n'est question de Droite ou de Gauche. La recherche portant essentiellement sur la notion de leader fort.

Avoir souffert de la pauvreté pendant l'enfance aurait donc une influence sur les choix ultérieurs, mais l'étude ne s’arrête pas là. L'équipe de chercheurs s'est intéressée à la santé, l'éducation ou la famille et à l'impact que pouvait avoir dans ces domaines là également une enfance dans la précarité.

Cette étude, évoquée par Lou Safra dans Les Savanturiers, et réalisée auprès de plusieurs milliers de personnes à travers l'Europe, était axée sur la précarité, mais d'autres études sont en cours au laboratoire notamment sur l'instabilité de l'environnement ou la relation aux parents.

Suite au prochain épisode, donc....

Pour aller + loin

Les savanturiers de Fabienne Chauvière
Les détails de l'étude sur le site de l'Inserm

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.