Une étude révèle que l'équilibre entre humidité et chaleur n'est pas le seul facteur déterminant la taille des feuilles : la nature prend aussi en compte le risque de gel.

Les feuilles de bananier sont parmi les plus grandes au monde
Les feuilles de bananier sont parmi les plus grandes au monde © Maxppp / Christian Watier

Vous êtes plutôt ficus, ou palmier ? Comme chez les humains, le monde végétal est extrêmement varié : la taille des feuilles en particulier. Celle du bananier, par exemple, est 100 000 fois plus grande que celle de la bruyère ! Souvent très grandes sous les tropiques, les feuilles sont toutes petites aux latitudes élevées ou en altitude. Jusqu'ici, les botanistes pensaient que c'est l'eau et l'humidité qui étaient déterminants. Ils viennent de revoir leur théorie.

La feuille, c'est le poumon du végétal, elle assure la photosynthèse : en captant la lumière du soleil, elle fournit l'énergie à la plante. Dans les milieux ensoleillés, chauds et humides, les grandes feuilles dominent : bananiers, colocasia, philodendrons, palmiers sont de bons exemples. Dans les endroits du globe chauds et ensoleillés mais arides, comme le Sahara , les petites feuilles dominent comme dans le grand nord ou en altitude.

Environ 7.000 espèces passées en revue

De ces observations, les scientifiques pensaient que la taille était déterminée par l'équilibre entre quantité d'eau disponible et risque de surchauffe. Autrement dit : s'il y a beaucoup d'eau, il y a des grandes feuilles. Mais ça ne marche pas dans toutes les régions du globe : un autre facteur intervient: la propension à geler, plus forte pour les grandes feuilles.

C'est justement le risque de gel nocturne qui a amené les auteurs de l'étude publiée dans Science (environ 7.000 espèces ont été passées en revue) à revoir la théorie. La nature détermine la taille des feuilles en fonction des risques de gel nocturne, et de surchauffe dans la journée. Voilà qui pourrait permettre dans un deuxième temps de mieux prévoir l'adaptation de ces végétaux au bouleversement climatique.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.