Les tortues marines blessées auront un 2e centre de soins en Méditerranée. Après celui du Grau du Roi, ouvert il y a 15 ans et qui a accueilli 250 tortues, l'institut océanographique de Monaco se lance à son tour dans l'aventure.

La Tortue prénomée Rana a été récupérée des eaux froides et soignée par le musée océanographique de Monaco
La Tortue prénomée Rana a été récupérée des eaux froides et soignée par le musée océanographique de Monaco © Maxppp / PHOTOPQR/NICE MATIN

Le centre de soins des espèces marines de Monaco vient d'ouvrir ses portes. Il recueillera des tortues, des grandes nacres ou des hippocampes blessées. Avec un nouvel espace pédagogique spécifique, il vise à sensibiliser le visiteur à ces espèces en grand danger.   

Les tortues sont parmi les plus anciens animaux sur terre. Elles ont même précédé les dinosaures il y a  250  millions d'années . Animaux migrateurs, elles sont très résilientes. Pourtant depuis quelques décennies, sur pèche, pollution, occupation du littoral, navigation les menacent.  

Robert Calcagno, le directeur général de l'institut océanographique de Monaco estime qu'il y a urgence.

les 7 espèces qui restent dans nos océans sont toutes menacées d'extinction

Le bassin pour soigner les tortues de Méditerranée
Le bassin pour soigner les tortues de Méditerranée © Maxppp / PHOTOPQR/NICE MATIN

Le centre est composé d'une salle de soins et de cinq bassins où les tortues seront hébergées plus ou moins longtemps en fonction de leurs blessures.  Pour Olivier Brunel, le chef des aquariums au musée océanographique il peut y avoir toutes sortes de facteurs de blessures comme des carapaces fendues après collision avec des bateaux, l'ingestion de plastique, des tortues emmêlées dans des filets ou des hameçons dans la bouche. 

Une fois guéries, les tortues seront ensuite transférées dans le bassin de  réhabilitation, dernière étape avant le retour à la mer. Certaines seront équipées d'une balise Argos. 

Le Musée oéanographique de Monaco
Le Musée oéanographique de Monaco / .
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.