Difficile voire impossible d’en trouver en boutique. Pourtant l’utilisation de gel hydro-alcoolique, comme le lavage de mains, est une des recommandations pour éviter la transmission et la propagation du Covid-19. L’OMS vient de publier une recette, mais attention : elle s’adresse aux "professionnels de la pharmacie".

Le gel hydro-alcoolique permet de désinfecter ses mains en s’épargnant l’effort de trouver un robinet et du savon
Le gel hydro-alcoolique permet de désinfecter ses mains en s’épargnant l’effort de trouver un robinet et du savon © Maxppp / Christelle Gaujard

Cette recette, vous l’avez peut-être vue passer sur les réseaux sociaux. Le truc, c’est que même si vous aviez les ingrédients (très particuliers) sous la main, vous ne devriez pas tenter d’en fabriquer chez vous.

Le guide de production de l’Organisation Mondiale de la Santé est basé sur des produits chimiques bien particuliers : de l’éthanol ou de l’isopropanol, mélangé avec du peroxyde d’hydrogène, du glycérol, et (c’est la partie simple) de l’eau distillée ou bouillie puis refroidie.

"Combustion spontanée", "détonation"...

Des ingrédients qu’on peut trouver en pharmacie notamment, mais qui surtout potentiellement dangereux. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) précise ainsi que "le peroxyde d’hydrogène est un oxydant puissant". Pire, "la réaction peut être violente (combustion spontanée, détonation) avec certains produits organiques (acétone, acétaldéhyde, acide formique, alcools). Les solutions concentrées de peroxyde d’hydrogène constituent des mélanges explosifs avec des matières organiques (huiles, graisse, kérosène). Elles peuvent provoquer l’inflammation spontanée de matériaux tels que bois, paille, coton."

L’OMS précise d’ailleurs bien qu’il s’agit d’un "guide de préparation des solutions recommandées _destiné aux professionnels de la pharmacie_. S’ils le souhaitent, les utilisateurs peuvent afficher ces consignes sur le lieu de production." Elle doit en effet permettre aux pharmaciens de préparer des stocks d’urgence en cas de forte demande.

Bref, si vous êtes tenté de jouer au petit chimiste pour vous laver les mains, préférez le bon vieux savon avec de l’eau : c’est tout aussi efficace, et bien moins risqué.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.