L'Assurance maladie va rembourser à compter de ce dimanche 20 mai, des patchs anti-tabac, comme le prévoit le plan "Priorité prévention" présenté fin mars par la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Après les gommes, des patchs anti-tabac remboursés pour aider à arrêter de fumer
Après les gommes, des patchs anti-tabac remboursés pour aider à arrêter de fumer © Maxppp / Michael Esdourrubailh

À partir de ce dimanche, les patchs "NicoretteSkin" sont pris en charge à 65% par la Sécurité sociale.  La gomme à mâcher Nicotine EG est déjà remboursée depuis le 28 mars. Et la liste pourrait s'allonger en fonction des négociations avec les laboratoires pharmaceutiques.

Un prix unique a été fixé pour chaque produit, quels que soit les dosages ou les parfums : 14,14 euros pour Nicotine EG et 28,55 euros pour NicoretteSkin.  

Une prise en charge destinée à favoriser l'accès à ces traitements de substitution à tous les patients, y compris ceux qui ont des revenus modestes et qui réjouit le professeur Yves Martinet, chef du service de pneumologie du CHU de Nancy et président du Comité National Contre le Tabagisme :  "Le remboursement des patchs est une excellente nouvelle pour les fumeurs d'autant plus qu'on a déjà des gommes qui sont remboursées. Or on sait que pour arrêter de fumer le traitement plus efficace c'est d'associer les patchs à la nicotine avec des gommes à la nicotine. Lorsque ce traitement et bien prescrit et bien suivi on multiplie par 3,6 les chances de réussite de sevrage au long terme. L'efficacité de ce remboursement va être d'autant plus efficaces que le prix du tabac a augmenté."

Le "forfait d'aide au sevrage" de 150 euros par an qui devait disparaître, a finalement été prolongé jusqu'à la fin de l'année.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.