image longueur
image longueur © Radio France

L'INPES, l'Institut National de prévention et d'éducation pour la santé, publie son "Atlas des usages de substances psychoactives", une étude sur les addictions des Français en matière de drogue et d'alcool, avec un focus sur les pratiques des 15-30 ans.

L'étude met une petite claque aux idées reçues qui placent forcément le Nord et la Bretagne comme leaders des consommations, au moins d'alcool.

C'est le Languedoc Roussillon qui est en tête de ce palmarès un peu spécial. La région est au top dans toutes les consommations. Alcool : 17% de buveurs quotidiens (la moyenne est de 11%). Les fumeurs de tabac : 35% 6% de plus que la moyenne. Les fumeurs de cannabis : 9 points de plus.

L'explication tient peut-être dans la proximité de l'Espagne qui permet d'acheter du tabac moins cher et où le cannabis est dépénalisé.

Autre région qui apprécie particulièrement l'alcool : les Pays de Loire. Il faut tout de même évoquer la Bretagne, où c'est plutôt l'ivresse chez les jeunes qui est en hausse : 56% des jeunes bretons déclarent avoir été ivres au moins une fois dans l'année, ainsi que l'usage de cannabis

Coté cocaîne, il n'y a pas de déferlante, mais on retrouve le Languedoc Roussillon pour le plus fort taux d'expérimentation, suivi de l'Île de France.

Les régions qui consomment le moins

Dasn l'Est, on consomme moins de tabac et de cannabis qu'ailleurs et moins d'alcool, même si on boit bien un peu de bière en Alsace.

Quant à La région Nord pas de Calais, elle n'est pas devenue sobre mais on constate une évolution chez les jeunes, moins de buveurs réguliers que la moyenne nationale et moins de fumeurs de cannabis.

Dernière idée reçue : dans les DOM souvent présentés comme forts consommateurs: eh bien les niveaux d'alcoolisation, de tabagisme et d'usage de cannabis sont inférieurs ceux de la métropole.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.