On attend de connaître le sort réservé au vaccin AstraZeneca par les autorités sanitaires françaises et européennes. En attendant, treize pays d'Europe ont suspendu son utilisation par précaution après l'apparition de potentiels effets secondaires. Il est pourtant indispensable partout dans le monde.

17 pays européens reçoivent des doses du vaccin AstraZeneca
17 pays européens reçoivent des doses du vaccin AstraZeneca © AFP / Gustavo Valiente

Dans la lutte contre le Covid-19, le vaccin AstraZeneca est indispensable à la stratégie vaccinale européenne. Pourtant, de nombreux pays, le temps de vérifier l'existence d'effets secondaires indésirables (pour l'instant non avérés), suspendent son utilisation. Un comité comprenant notamment l'agence du médicament française est en train de traiter les données sur le sujet.

13 pays en Europe le suspendent temporairement

Ils sont désormais treize à suspendre, par précaution, l'utilisation du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 : le Danemark en premier la semaine dernière, puis la Norvège, la Bulgarie, l'Islande, l'Irlande, les Pays-Bas, l'Allemagne, la France, l'Italie, la Slovénie, l'Espagne, le Portugal, et la Lettonie. Des décisions qui font suite à l'apparition de quelques cas de thrombose (formation de caillots de sang) chez des personnes vaccinées, dans certains pays seulement, sans que le lien entre la vaccination et le problème puisse être formellement établi à cette heure.

"Est-ce qu’il y a un nombre excessif d’événements par rapport à celui qui est attendu dans la population du même âge non vaccinée ? La  réponse était clairement non", explique sur France Inter le professeur Alain Fischer. "Et est-ce qu’il y a des manifestations cliniques ou biologiques qui sortent de l’ordinaire ? Et c’est plutôt sur cet aspect qu’il y a discussion."

En tout, 17 pays européens reçoivent des doses du vaccin AstraZeneca.

4 pays en Europe suspendent un lot précis

Un lot bien particulier de vaccins AstraZeneca (identifié ABV5300) a été pointé du doigt par l'Autriche le 8 mars dernier, suite à une suspicion d'effets secondaires sur deux patients, dont l'un est décédé quelques jours après avoir été vacciné. Là aussi, un problème de coagulation sanguine a été détecté, sans causalité prouvée à cette heure. Par précaution, l'utilisation du lot a été suspendue en Autriche, puis au Luxembourg, en Estonie, en Lituanie et enfin Lettonie (qui suspend désormais totalement). En revanche, la France n'a pas pris de mesure particulière vis-à-vis de ce lot dont elle a reçu des doses, mais a suspendu l'ensemble des lots en vertu du principe de précaution.

11 millions de vaccinés avec AstraZeneca au Royaume-Uni

La campagne de vaccination a démarré chez eux le 8 décembre 2020, avec le vaccin Pfizer/BioNTech. Celui d'AstraZeneca n'a commencé à être administré qu'à partir du 4 janvier, puis le 8 janvier pour celui de Moderna. Plus de 20 millions de Britanniques ont reçu au moins une dose d'un vaccin, dont 11 millions d'AstraZeneca.

35 cas de thromboses au Royaume-Uni

Les données en provenance du Royaume-Uni, l'un des pays les plus avancés en matière de vaccination, permettent d'avoir un aperçu plus pertinent de l'étendue des effets secondaires possibles après injections des doses des différents vaccins. Sur les 11 millions de personnes ayant reçu une dose d'AstraZeneca, on compte 35 cas d'effets secondaires de type thrombose. Pour le vaccin Pfizer/BioNTech, on en compte 24 cas sur 10,7 millions de personnes vaccinées.

Moins de 1,5 million de doses injectées en France

Pour l'instant, environ 1,3 million de Français ont reçu au moins une dose du vaccin AstraZeneca, contre 5,6 millions pour celui de Pfizer/BioNTech. Et depuis début mars, le vaccin anglo-suédois est le produit le plus administré quotidiennement dans le pays. D'ici la fin du mois de juin, si la suspension d'utilisation n'est pas prolongée et sans retard de livraison, la France devrait recevoir 17 millions de doses du vaccin AstraZeneca, sur un total de 72 millions de doses. Cela signifie qu'un quart de la stratégie vaccinale française dépend de ce produit.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

De rares cas d'effets indésirables en France

"Ces évènements sont rares", précise l'Agence nationale de sécurité du médicament, "à ce jour, peu de cas ont été signalés en France, dont aucun décès". Partout dans le pays, une surveillance renforcée est mise en place depuis le début de la vaccination afin de faire remonter aux autorités sanitaires les effets secondaires qui pourraient être liés à l'administration d'un vaccin contre le Covid-19.

La plupart du temps, il s'agit de syndromes grippaux qui peuvent être de forte intensité (fièvre, courbatures, céphalées) pendant 24 à 48 heures. Selon l'ANSM, ces effets secondaires sont plus fréquemment signalés avec des doses AstraZeneca (0,66%) qu'avec Moderna (0,12%) et Pfizer/BioNTech (0,19%). Ils sont passagers, et peuvent être traités facilement avec du paracétamol. Ce mardi, le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance doit partager des données scientifiques sur ces effets indésirables.

54 millions de doses attendues en Australie

Malgré les précautions de plusieurs pays en Europe, l'Australie a fait savoir qu'elle ne prévoyait pas d'interrompre l'utilisation du vaccin AstraZeneca, injecté depuis la semaine dernière. Là-bas, la campagne de vaccination a débuté le 22 février avec le vaccin de Pfizer/BioNTech, mais seulement un peu plus de 180 000 personnes ont reçu au moins une dose d'un des vaccins. En revanche, l'Australie dépend principalement d'AstraZeneca pour assurer l'immunité de sa population. Près de 54 millions de doses du vaccin anglo-suédois ont été commandées, soit de quoi vacciner l'ensemble du pays.