Prisées pour les fêtes, les paillettes sont en réalité trop petites pour être interceptées par les systèmes de filtrage. Résultat, ces micro plastiques finissent bien souvent au fond de l'océan.

Trop petites, les paillettes échappent aux systèmes de filtration et finissent au fond de l'eau.
Trop petites, les paillettes échappent aux systèmes de filtration et finissent au fond de l'eau. © Getty / Cuppyuppycake

Elles nous font briller de mille feux à Noël ou le soir du 31, mais elles ne sont pas sans danger : les paillettes polluent ! La plupart d'entre elles sont fabriquées à partir de plastique et leur toute petite taille leur permet de passer à travers les systèmes de filtrage. 

Problème, ces débris de plastique terminent donc souvent dans nos océans. 

Difficile de se dire qu'une si petite chose peut avoir un effet néfaste, et pourtant, les paillettes font partie du vaste monde des micro plastique. Comme l'explique Philippe Maison, responsable environnement au sein de la Surfrider Foundation, une association de protection des océans, "ces micro-plastiques ont la mauvaise idée de ne pas être très bien filtrés par les stations d'épuration" : "Les paillettes on les met, on en met sur soi, sur le visage, puis on les rince dans les lavabos. Une partie seulement va être arrêtée par les filtres, mais le reste, des volumes énormes finissent dans l'océan et donc dans les poissons que nous mangeons."

Micro-billes des dentifrices et des produits gommants également concernées 

Et les paillettes ne sont pas les seules à terminer dans les océans : toutes les autres micro billes de plastiques contenues dans certains dentifrices ou gommages filent elles aussi directement sous le nez des poissons.

D'après le collectif de lutte contre le changement climatique One Million Women, ces microparticules représentent 85 % des 9,5 millions de tonnes de plastiques déversées chaque année dans les océans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.