A l'occasion des dates anniversaires, les ventes aux enchères du programme Apollo connaissent un regain d'intérêt. La fascination pour la conquête de la Lune fait s'envoler les prix.

Un plan de vol de la mission Apollo, mis aux enchères chez Christie's
Un plan de vol de la mission Apollo, mis aux enchères chez Christie's © AFP / Timothy A. Clary

Reliques, souvenirs, pièces de collection... L'intérêt pour les objets de la conquête spatiale semble ne jamais devoir se tarir. On peut les admirer dans les musées. On peut aussi rêver d'en posséder un ! Y laisser ses économies ou investir, à chacun son graal... Il en ressort toujours. Des objets directement issus des missions lunaires ou patiemment rassemblées par les astronautes lors de leur carrière.

Près d'un million de dollars d'enchères

Pour les 50 ans d'Apollo 11, Christie's et Sotheby's ont toutes les deux organisé une vente. Celle de Christie's ce vendredi a rapporté 900 000 dollars dont 62 500 pour une simple page du plan de vol de la mission. Ce samedi, Sotheby's enchérit avec quelques pièces d'exception dont des bandes vidéo, copies des originaux à jamais disparus, des premiers pas de Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la Lune. Les bobines de ces instants historiques ne fournissent pas des images d'une grande qualité parce que, aussi insensé que cela paraisse, la NASA a effacé la séquence originale et que les copies ont été transcrites dans un format qui en a dégradé le grain. A combien partiront ces copies ?  Sotheby's les juge exceptionnelles mais ce n'est pas la première fois qu'elles changent de main. 

Bien plus accessibles, les dizaines de milliers d'objets qu'on peut trouver sur le Bon Coin ou eBay. Ces trois derniers mois, le site a enregistré un regain d'activité avec "8 000 objets vendus, ce qui est à peu près la moyenne en une année habituellement" souligne Sarah Tayeb , responsable commerciale de eBay France. "Rien qu'avec le mot clé Apollo 11, on trouve plus de 400 000 entrées" ajoute t-elle. 

Authentique ou copie ?

Si une copie de combinaison ou un écusson de la mission sont partis pour quelques milliers de dollars, l'essentiel de ces objets démarrent autour de 10 euros. Enveloppes, photos dédicacées, mug, timbres, maquettes, t-shirt, difficile de distinguer le vrai de la copie. On trouve aussi des météorites à vendre, des pierres venues de l'espace. Ce ne sont pas des cailloux ramassées par les astronautes, lesquels ont fini dans les musées ou les laboratoires de la NASA. 

En revanche, il y a 2 ans, un petit sac de nylon blanc s'est arraché pour 1 million et demi de dollar. Avec son inscription "lunar sample return", ce petit sac d'une vingtaine de centimètres a servi à rapporter 500 grammes de poussières lunaires et 12 petits cailloux collectés par les deux pionniers de la Lune. Par mégarde, il a bien failli lors d'un inventaire de la NASA, finir à la poubelle. Un employé l'a donné à un collectionneur qui l'a ensuite revendu pour 3 fois rien. Jusqu'à ce qu'un acquéreur fasse analyser la poussière restante... de la poussière de Lune. Valeur de la relique : un million et demi de dollars ! Bien moins toutefois que ce qu'en avait espéré la maison de vente qui comptait en tirer la somme astronomique de 4 millions de dollars.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.