La sonde Insight doit atterrir ce lundi soir sur la planète rouge après six mois et demi de voyage et 480 millions de kilomètres. Cette mission de la NASA dont l'instrument principal a été réalisé sous maîtrise d'œuvre française vise à installer pour la première fois un sismomètre qui écoutera les entrailles de Mars.

Insight et son sismomètre posé à terre.
Insight et son sismomètre posé à terre. © NASA/ JPL-Caltech

Si vos premières leçons de sciences vous restent en mémoire, vous savez que la Terre possède un cœur, un noyau externe, un manteau, une croûte... 

Mars possède la même structure interne mais dans les détails, les scientifiques sont incapables de nous en dire plus. Voilà pourquoi il faut sonder les entrailles de la planète rouge. 

Pour Francis Rocard, responsable des missions d'exploration du système solaire au CNES, ce qu'apporte cette nouvelle sonde, c'est la troisième dimension. 

"On étudie Mars en surface, on s’intéresse à l'eau, le carbone, la vie, c'est très bien mais il nous manque la 3 ème dimension : le bilan de Mars, comment elle s'est formée, comment elle a évolué" précise t-il. 

Sonder le cœur pour comprendre l'histoire de Mars

Pour cela, Insight va déployer  un sismomètre ultra sensible. Capable de détecter tout déplacement du sol, y compris ceux de la taille d'un atome, il va enregistrer le moindre tremblement de la planète, y compris s'il se produit à 10 000 km de là.  Ces mouvements peuvent être générés par des séismes ou par la chute d'une météorite, voire un tourbillon de poussières. Les équipes attendent une dizaine de gros événements par an, détaille Philippe Lognonné, responsable de l'instrument à l'Institut de physique du globe de Paris : 

"Si vous avez un séisme très proche de la station, on en déduira la composition de la subsurface à quelques dizaines de mètres sous nos pieds. Si le séisme se produit à 5000 km de là, on pourra en déduire l'épaisseur de la croûte, la structure profonde de la planète et même le diamètre du noyau". Pour le scientifique, cette sorte d'échographe va permettre de faire de la planétologie comparée. 

Après avoir déployé son parachute, les rétrofusées d'Insight s'allument (vue d'artiste)
Après avoir déployé son parachute, les rétrofusées d'Insight s'allument (vue d'artiste) / NASA / JPL-Caltech

Mars, un destin différent de la Terre

Aujourd'hui, le volcanisme a disparu sur Mars et la planète est froide, avec une très fine atmosphère et comme morte. Mais dans sa jeunesse, elle ressemblait à la terre et a peut-être abrité la vie. Comprendre la raison de ces deux destins différents, c'est tout l'objet de cette mission Insight. Il faudra attendre les 7 minutes de descente finale puis le déploiement du sismomètre avec le bras robotique mi décembre pour pouvoir parler de succès de cette nouvelle mission. 

La planète rouge est réputée pour son accès difficile. Sur 43 missions, seules 25 ont réussi à poser un engin à sa surface. Les russes et les européens ont toujours échoué. Seule la NASA y est parvenue, d'où l'optimisme relatif des équipes pour ce nouveau challenge.

Aller plus loin

A Lire | La mission InSight résumée en bande-dessinée par Oatmeal 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.