Le célèbre moteur de recherche lance aujourd'hui en France une nouvelle fonctionnalité, un "changement de philosophie dans la recherche". Désormais, Google est capable de comprendre le sens d'un mot, donc de savoir de quoi vous lui parlez à chaque recherche.

Ce n'est pas très gentil, mais il faut bien dire que jusqu'ici, Google était un peu idiot. Quand vous écriviez "Monet", "Hollande", "architecte" ou même "Google", il se contentait d'analyser les lettres de chaque mot, leur ordre, et de trouver des lettres dans le même ordre sur Internet. Désormais, c'est fini, Google va comprendre le sens véritable de tous les mots que vous taperez.

Google présente sa nouvelle fonction, le "Knowledge Graph"
Google présente sa nouvelle fonction, le "Knowledge Graph" © Radio France

"Monet" ? "C'est un peintre, voici ses oeuvres, ses élèves, ses contemporains". "Hollande" ? "C'est un pays, ou un président de la République, merci de préciser lequel vous intéresse". C'est désormais l'attitude qu'adoptera le moteur de recherche à chaque fois que vous le solliciterez. Concrètement, cela se traduit par une petite fiche interactive directement affichée pendant chaque recherche. Elle comprendra des éléments pertinents et adaptés à chaque cas : une biographie pour un personnage historique, des sources d'inspiration pour un artiste, des dimensions pour un bâtiment, des horaires de concerts pour un chanteur, etc.

Objectif : ne plus simplement vous envoyer sur une page contenant la réponse à votre question, mais vous la fournir directement.

Ce qu'il y a derrière cette nouvelle fonction, c'est le "Knowledge Graph". Une gigantesque base de données (500 millions d'éléments) permettant à Google de faire le lien entre un mot et ce qu'il représente dans le monde réel.

Les explications de Ben Gomes, vice-président de Google en charge du moteur de recherche :

Le système a été lancé officiellement ce mardi, et il va progressivement arriver sur vos propres recherches Google. Il permettra aussi, non seulement de fournir des réponses plus précises, mais aussi d'obtenir des éléments intéressants sur le même sujet, auxquels vous n'auriez pas forcément pensé.

Prochaine étape, lire les questions directement dans vos pensées ? Sans aller aussi loin, Ben Gomes explique que l'objectif futur du moteur de recherche, ce sera notamment de répondre à des questions plus complexes des internautes (par exemple : "Où puis-je voir un concert de Lady Gaga dans un endroit chaud et pas trop loin d'un restaurant végétarien ?")

"On commence à avoir des technologies qui étaient de la science-fiction il y a 20 ans"

On peut rêver, peut-être qu'un jour Google fournira aussi la réponse à certaines questions très concrètes, comme : "Comment conclure ce billet de blog ?"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.