L'Américaine Peggy Whitson et son compatriote Jack Fischer vont s'extraire de la Station spatiale internationale vers 12h30 heure de Paris pour remplacer un ordinateur défectueux.

Sortie extravéhiculaire d'urgence prévue hors de l'ISS le 22 mai 2017
Sortie extravéhiculaire d'urgence prévue hors de l'ISS le 22 mai 2017 © Radio France / NASA

Depuis ce week-end, la Station spatiale internationale, en orbite autour de la Terre, est contrainte, du fait d'une panne, de fonctionner avec système de secours pour traiter l'énergie solaire et divers circuits de refroidissement. En d'autres termes, la station ne maîtrise plus le chaud et le froid, le boîtier censé répartir la charge électrique entre différents équipements de l'ISS ayant cessé de fonctionné samedi en fin de journée.

Le boîtier ne répond plus

Toutes les tentatives de relancer à distance ce boîtier, pourtant été remplacé il y a moins de deux mois lors d'une précédente sortie dans l'espace, n'ont rien donné. A l'époque, l'appareil avait donné du fil à retordre. Shane Kimbrough, l'astronaute américain en charge de la mission, avait eu du mal à maintenir dans son logement le nouveau boitier, contraint de le retenir d'une main, et d'actionner la visseuse de l'autre.

Une nouvelle séance de bricolage en extérieur est donc nécessaire. Elle doit durer deux heures, selon la Nasa.

Et cette fois-ci, c'est Peggy Whitson qui procèdera à l'échange standard. Pour celle qui dirige actuellement l'ISS, la chef de l'expédition 51, ce sera la dixième sortie dans l'espace. Ce qui pourrait la faire entrer sur le podium des records de temps passé dans le vide sidéral, avec pas loin de soixante heures cumulées au cours de sa carrière. Peggy Whitson aura à ses côtés son compatriote Jack Fischer.

► ALLER PLUS LOIN | Revivez les sensations lors d'une sortie extravéhiculaire avec l'astronaute français Thomas Pesquet, qui doit revenir sur Terre le 2 juin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.