Le 21 juillet prochain seront fêtés les 50 ans des premiers pas sur la Lune. Personne n'a oublié cette mission Apollo 11 avec son "petit pas pour l'homme" et son bond de géant pour l'humanité.

On a marché sur la lune - 20 juillet 1969
On a marché sur la lune - 20 juillet 1969 © Getty

Le géologue Charles Frankel et le journaliste scientifique, Philippe Henarejos publient chacun de leur côté un ouvrage consacré aux missions Apollo.

Ils y font le récit de ces différentes épopées, revivre le quotidien des astronautes et comprendre ce qu'ils sont bien allés faire là-bas. L'un comme l'autre ont eu accès et ont épluché une quantité incroyable de documents, lu les transcriptions de tous les dialogues entre les astronautes et le centre de Houston, visionné des heures de vidéos. Et glané ainsi des tas d'informations et d'anecdotes oubliées. 

Ils en ont raconté quelques-unes à l'antenne de France Inter, dans La Tête au Carré.

Télé-réalité

C'est en direct que les téléspectateurs du monde entier ont pu suivre l'épopée de la conquête de la lune. Mais après l'engouement pour les premiers pas d'Armstrong, très rapidement les Américains eux-mêmes se sont désintéressés des vols Apollo.

Il y a eu un regain d’intérêt avec Apollo 13, à cause de l'accident dont on a beaucoup parlé et parce que la vie des astronautes étaient en danger. Puis pour Apollo 15, première mission équipée d'une caméra couleur télécommandée depuis la Terre. 

Ojectif : Lune

Le programme Apollo, c'est 17 missions, de 1967 à 1972. Vingt-quatre astronautes ont été envoyés dans les étoiles, mais seuls 12 ont foulé le sol lunaire. Avec Mathieu Vidard, Charles Frankel et Philippe Henarejos, arrêtons-nous sur 4 de ces 17 missions.

Apollo 1 | 27 janvier 1967 - Le drame

C'est une répétition de lancement, de compte à rebours, assez banale. Il n'y a même pas de carburant dans la fusée. Les trois astronautes sont à bord. On a fermé les écoutilles. Il y a des problèmes de transmissions, puis, tout à coup une étincelle. Le feu se propage très vite. Si l'on ajoute à cela qu'il fallait 15 minutes pour ouvrir l'écoutille. Les astronautes n'ont pas pu être secourus et sont tous morts asphyxiés.

32 min

Extrait du journal de France Inter relatant l'accident, présenté par Jean-Pierre Elkabach

Par France Inter

Stupeur et colère chez les astronautes lorsque Franck Borman (futur commandant d'Apollo 8), a qui on a demandé d'inspecter les décombres se rend compte qu'un grand nombre de raccourcis ont été pris pour que la capsule soit prête à temps.

Lever de terre, pris depuis Apollo 8
Lever de terre, pris depuis Apollo 8 © AFP

Apollo 8 | Décembre 68 - La grande traversée

Ce vol est un tournant dans la course entre les Américains et les Russes. C'est le vol le plus dangereux. Et le plus frustrant pour les trois astronautes. Ils n'ont pas marché sur la lune, mais ils sont quand même les premiers à réaliser la grande traversée entre la Terre et la Lune, et à voir, de leurs yeux, la face cachée de la lune. 

Selon un rapport de la CIA, les Russes étaient sur le point eux aussi d'envoyer des hommes autour de la Lune. L'information se révélera fausse. Mais que les soviétiques les coiffent à nouveau en faisant le tour de la Lune avant eux n'était pas envisageable. La NASA décide d'improviser totalement. C'est aussi la raison pour laquelle James A. Lovell Jr., William A. Anders et Frank Borman ne se poseront pas sur la Lune, tout simplement parce que le module lunaire n'était pas prêt.

Les risques, estimés par la NASA, étaient que les trois hommes avaient une chance sur deux seulement de revenir. Les astronautes, au courant, étaient plus optimistes. Ils se donnaient deux chances sur trois.

Apollo 11 | 21 juillet 1969 - Le premier pas

500 à 600 millions de téléspectateurs et auditeurs ont suivi l'événement en direct. Et c'était déjà une grande première. Dans le programme précédent, Gemini, les astronautes emportaient des caméras et des films 16mm qui étaient développés au retour.

Le direct n'était pas une priorité pour la NASA. La caméra a donc été incluse tardivement dans la mission. Et on s'est vite aperçu qu'il n'y avait pas assez de bande passante pour les images. Il a été décidé de réduire de 25 images par secondes à 10 images par seconde et de diffuser en noir et blanc plutôt qu'en couleur. Rétrospectivement, cette mauvaise qualité d'image a magnifié l'instant.

Apollo 11 - 16 juillet 1969
Apollo 11 - 16 juillet 1969 © AFP

Pour l'anecdote : le pas de vis de fixation était sous la caméra. La seule façon pour les ingénieurs de la positionner dans le LEM était donc la tête en bas. Voilà pourquoi les cinq premières secondes des images faites sur la Lune sont à l'envers, le temps pour l'ingénieur à Houston de faire une petite manip pour redresser les images.

Tout a été dit, écrit et raconté sur les premiers pas de Neil Armstrong. Mais ils étaient deux dans le LEM. Alors pourquoi Armstrong est-il sorti le premier ? Le caractère fantasque de Buzz Aldrin a sans doute joué en sa défaveur, comme le raconte Philippe Henarejos.

6 min

Pourquoi a-t-on choisi Armstrong plutôt qu'Aldrin pour faire le premier pas sur la lune

Par France Inter

Apollo 17 | 1972 - La dernière fois

Cette dernière mission a lieu dans une indifférence absolue. Personne ne s'y intéresse aux Etats-Unis. Et pourtant, selon Philippe Henarejos, cette mission est "la plus fantastique". Les deux astronautes, Eugene Cernan et Harrison Schmitt, font des roadtrips sur la Lune. Ils s'éloignent à plus de sept kilomètres de leur module lunaire. Il prennent des photos incroyables, et rapportent de très nombreux échantillons.

Photo prise par Eugene A. Cernan, le 13 décembre 1972 sur laquelle on voit Harrison H. Schmitt
Photo prise par Eugene A. Cernan, le 13 décembre 1972 sur laquelle on voit Harrison H. Schmitt © AFP

C'est d'ailleurs la première fois qu'un géologue embarque à bord d'Apollo. Jusque là c'était des pilotes d'essais.

20 min

Charles Frankel évoque Harrison Schmitt, le premier géologue dans l'espace

Par France Inter

Les programmes géologiques

Mission après mission, les astronautes ont rapporté de nombreux échantillons. Ils servent aujourd'hui encore aux scientifiques et sont exploités avec parcimonie. Certains sont conservés sous vide en attendant que soient mises au point de nouvelles méthodes d'investigation qui seraient non destructives.

"C'est l'étude de ces échantillons-là", explique Philippe Henarejos, "qui, il y a quelques mois ,a conduit à revoir le scénario de formation de la Lune. Ces échantillons, "poursuit-il, "ont été pendant très longtemps les seuls qu'on ait eu d'un autre corps céleste que la Terre. Et c'est grâce à la Lune que l'on date la Terre, le système solaire et toute la chronologie".

Les missions Apollo s’arrêtent en 1972. La décision est financière, mais aussi politique. Le but affiché par Kennedy en 1961 : "battre les Russes", est atteint.

Le 12 astronautes qui ont foulé le sol lunaire :

Apollo 11 : Neil Armstrong et Buzz Aldrin

Apollo 12 : Pete Conrad et Alan Bean

Apollo 14 : Alan Shepard et Edgar Mitchell

Apollo 15 : David Scott et James Irwin

Apollo 16 : John Young et Charles Duke

Apollo 17 : Eugene Cernan et Harrison Schmit

Aller plus loin

Philippe Henarejos - Ils ont marché sur la Lune. Le récit des explorations Apollo (aux éditions Belin)

Charles Frankel - L'aventure Apollo. Comment ils ont décroché la Lune (aux éditions Dunod) 

• LIRE | Les transcriptions des dialogues entre les astronautes et Houston

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.