une étude pointe le rôle de l’homme dans la fonte des glaciers
une étude pointe le rôle de l’homme dans la fonte des glaciers © reuters

Selon une nouvelle recherche publiée ce jeudi dans la revue américaine Science, le facteur humain a été la plus grande cause de la fonte des glaciers ces 20 dernières années.

Pour cette étude menée par Ben Marzeion, de l’Institut de Météorologie et de géophysique de l’Université d’Innsbruck en Autriche, des scientifiques ont élaboré un modèle informatique qui prend en compte les facteurs naturels du réchauffement (comme l’activité volcanique et les variations solaires) et les activités humaines, telles que les émissions de gaz à effet de serre et le mode d’utilisation des terres.

Pour Jean Jouzel, climatologue et glaciologue français, directeur au CEA de l'Institut Pierre-Simon Laplace:

Il faut se préparer à une élévation du niveau de la mer qui pourrait atteindre jusqu'à un mètre à la fin du siècle

Les explications de Jean Jouzel. Propos recueillis par Antoine Giniaux

Selon ce modèle, entre 1851, début de l’ère industrielle, et 1989, environ 25% de la masse perdue par les glaciers résulte d’activités humaines. Mais de 1991 à 2010, cette part est passée à 69% selon les chercheurs.

Même si les glaciers stockent moins d’un pourcent de la masse de glace de la planète, leur fonte à été une cause majeure de la montée du niveau des océans au 20e siècle.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.