Irma, qualifié de "phénomène extrêmement dangereux" par les spécialistes, atteindra bientôt les côtes antillaises accompagné de vents dépassant les 280 kilomètres à l'heure.

Irma est classé en catégorie 5, la plus élevée dans la classification de ces phénomènes.
Irma est classé en catégorie 5, la plus élevée dans la classification de ces phénomènes. © AFP / Jose ROMERO

L’ouragan Irma est passé en catégorie 5. Ce mardi, il pourrait générer des vents d'une vitesse phénoménale de 280 kilomètres à l’heure. Au point que les météorologues le qualifient désormais de "phénomène extrêmement dangereux".

Le niveau d'alerte violet annoncé par Météo France impose le confinement total de la population. Toutefois la préfecture de Guadeloupe annonce, ce mercredi matin, sur sa page Facebook, que l'ouragan Irma s'éloigne de l'île, mais appelle toutefois à rester "toujours très prudent".

"Ce mercredi 6 septembre à 2h du matin [8h, heure de métropole], la vigilance rouge cyclonique est maintenue en Guadeloupe. L'ouragan continue son déplacement vers l'Ouest-Nord-Ouest et se situe

actuellement sur Barbuda. A partir de maintenant, sa trajectoire tend à l'éloigner de notre archipel. Les effets (forte houle, vent violent, pluies) vont ainsi s'atténuer dans les prochaines heures sur la Guadeloupe mais il convient de rester toujours très prudent."

Ecoutez l'entretien de Bernard Legras directeur de recherche au Laboratoire de Météorologie Dynamique du CNRS, invité sur France Inter mercredi à 6h20.

Suivez le parcours d'Irma en direct , ici.

Une houle dont les creux dépasseront 12 mètres et un déferlement d'une extrême violence sur les rivages ainsi qu'une submersion majeure des parties basses du littoral sont attendues. Marigot, Grand Case et Gustavia seront particulièrement impactées.

Les Antilles se préparent actuellement à son passage, dans la soirée de mardi ou mercredi dans la matinée. Il abordera d’abord le nord des îles du Vent, dont Saint-Martin et Saint-Barthélemy, dans les Antilles françaises.

Mercredi, l’ouragan devrait toucher les côtes de Porto Rico, où l’état d’urgence a été déclaré, pour ensuite se diriger vers la Floride en passant par Cuba.

Encore dans une phase d'intensification

Il s'agit du "premier cyclone de catégorie 5" à frapper le nord des Antilles. L'ouragan serait, d’après les météorologues, "encore dans une phase d'intensification". Les explications de David Dumas, météorogue chez Keraunos, l'observatoire français des orages au micro de Sébastien Sabiron :

Météo France avertit que l'œil devrait éviter la Guadeloupe mais prendre le chemin des îles Vierges britanniques, avant de se diriger vers Porto Rico mercredi soir. Il poursuivra ensuite sa route au nord le nord de la République dominicaine et les Bahamas. L’organisme évoque des "rafales dépassant 260 voire 300 km/h".

L'œil devrait éviter la Guadeloupe mais prendre le chemin des îles Vierges britanniques.
L'œil devrait éviter la Guadeloupe mais prendre le chemin des îles Vierges britanniques. © Radio France / visactu

Cet épisode météorologique majeur sera accompagné de vents violents, d’orages et de houle, mais aussi de risque de "vagues-submersion" pour les côtes. A Saint-Martin et Saint-Barthélémy, 100 à 300 millimètres d'eau sont prévus. Les vagues pourront atteindre une dizaine de mètres de hauteur sur les îles Vierges, selon Météo France.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.