les députés votent l’interdiction de la cigarette électronique aux mineurs
les députés votent l’interdiction de la cigarette électronique aux mineurs © reuters

Selon la revue "60 millions de consommateurs", elle ne serait "pas aussi inoffensive" que le disent les fabricants. Elle évoque "des composés potentiellement cancérogènes" sur une dizaines de modèles testés.

Certes, c'est loin d'être la première alerte sur le sujet. Ces derniers mois, dire que la cigarette électronique n'est sans doute pas sans danger revient un peu à enfoncer des portes ouvertes. Cette fois, c'est la revue "60 millions de consommateurs" qui s'y colle, avec un test d'une dizaine de modèles. Et, surprise : "les cigarettes électroniques sont loin d'être les gadgets inoffensifs qu'on nous présente."

Le rédacteur en chef du magazine, Thomas Laurenceau, ne veut pas pour autant lancer une campagne fumeuse :

Ce n'est pas une raison pour les interdire. C'est une raison pour mieux les contrôler. Il y a actuellement un vrai problème de loyauté de l'information donnée au consommateur.

Thomas Laurenceau, invité du journal de 18h d'Angélique Bouin.

"60 millions de consommateurs" dénonce notamment l'absence de bouchon de sécurité sur certaines recharges : si un enfant ingérait la nicotine contenue dans l'appareil, il pourrait en mourir.

Des molécules cancérogènes post-vapotage

La cigarette électronique, pas si inoffensive ?
La cigarette électronique, pas si inoffensive ? © IDÉ

La revue affirme surtout avoir décelé des "molécules cancérogènes en quantité significative" dans les vapeurs émises par les cigarettes de substitution.

Des analyses inédites, selon elle : "dans 3 cas sur dix, pour des produits avec ou sans nicotine, les teneurs en formaldéhyde (couramment dénommé formol) relevées flirtent avec celles observées dans certaines cigarettes conventionnelles."

On détecte aussi de l'acétaldéhyde, un autre cancérogène possible : les quantités sont loin d'être négligeables, même si elles restent évidement très inférieures à celles observées sur les "vraies cigarettes" (qui font chaque année 73.000 morts en France, elles).

Pour Mickaël Hammoudi, représentant du Collectif des Acheteurs de Cigarette Electronique, il ne faut pas oublier que l'e-cigarette est moins dangereuse que l'originale.

Seul bon point pour les cigarettes électroniques dans cette batterie de test : le magazine signale que la dose de nicotine contenue dans les recharges liquides ne correspond pas toujours à ce qui est annoncé sur l'étiquette. Elles en contiennent toujours moins.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.