Les chercheurs de l’Agence nationale océanique et atmosphérique américaine ont découvert 35 000 morses rassemblés sur une plage dans le nord-ouest de l'Alaska, poussés là par la fonte de la banquise provoquée par le réchauffement climatique.

Le 23 septembre, les morses ont été observés par voie aérienne près de Point Lay. Ils n'étaient que 1.500. Quatre jours après ils étaient vingt fois plus nombreux..

Ce n'est pas la première fois que les morses se regroupent dans cette région. Ces animaux marins vivent sur la banquise et pêchent dans des eaux peu profondes car, au contraire des phoques, il ne peuvent pas nager très longtemps. Ils utilisent donc les blocs de glace de mer comme "reposoirs" entre deux pêches. Mais la fonte importante des glaces cet été, a poussé les morceaux restants au large, à des profondeurs trop importantes pour que les morses puissent se nourrir. Ils ont donc cherché refuge sur la terre ferme pour y pêcher plus facilement.

Si les experts ne savent pas encore si ce changement des comportements des morses peut avoir un impact sur leur mortalité, ils estiment que les bébés morses sont plus fragiles sur la terre ferme et que les animaux perdent plus d'énergie à rechercher des proies sur terre que lorsqu'ils sont installés sur la glace.

Les explications de Nathalie Fontrel

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.