Le CSA ne voulait plus entendre les mots "Facebook" et "Twitter" à la télévision ou à la radio. "Publicité déguisée", selon lui. Un an et demi plus tard, retour en arrière : on peut à nouveau citer le nom d'un réseau social... sous conditions.

Facebook et Twitter à nouveau admis sur les ondes
Facebook et Twitter à nouveau admis sur les ondes © Radio France / Olivier Bénis

C'était en juin 2011... Facebook et Twitter se font une place de plus en plus importante dans les lancements des présentateurs de journaux radio (nostra maxima culpa) ou télé. Une tendance qui ne plaît pas franchement aux représentants du Conseil supérieur de l'audiovisuel : ces noms de marques (car ce sont bien des entreprises) répétés à longueur de reportages, ça commence à bien faire. Le CSA décide donc d'interdire la citation expresse des deux géants du web. Motif : renvoyer vers "un réseau social bien connu", c'est informatif. Le citer, c'est de la publicité. Une décision globalement critiquée (voire moquée) sur les réseaux sociaux bien connus susnommés.

Le 3 janvier 2013, le CSA revient finalement sur sa décision, en émettant de nouvelles recommandations, tenant compte "de l'évolution des pratiques, tout en assurant la compatibilité avec la réglementation de la publicité" . Désormais, "le Conseil admet la référence nominative à un réseau social lorsqu’elle indique la source d’une information ou d’un témoignage, ainsi que le renvoi du public vers un réseau social s’il est ponctuel et discret, ne revêt pas de caractère promotionnel et est exempt d’incitation appuyée à se connecter" . Finies, les références masquées : Facebook, Twitter, LinkedIn (voire Copains d'avant) ont à nouveau droit de cité à l'antenne.

Rétropédalage ? Pas totalement. Il reste encore des exceptions assez larges, comme l'interdiction d'utiliser le nom d'un réseau social dans le titre d'un programme (on ne verra jamais Vincent Lagaf' présenter "Le Juste Tweet" ou Tex réconcilier les "Z'Likes"). Interdiction également d'utiliser les visuels des marques ou leurs signes distinctifs.

Une dernière question nous assaille : ce billet, rempli de noms de réseaux sociaux, est-il une publicité déguisée ? RT si vous pensez que oui.

Dossier_lien_chronique_netplusultra
Dossier_lien_chronique_netplusultra © Radio France /

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.