MSF a donné une conférence de presse afin d'expliquer comment le personnel travaille sur le terrain
MSF a donné une conférence de presse afin d'expliquer comment le personnel travaille sur le terrain © maxppp

L'infirmière française contaminée par le virus Ebola lors d'une mission au Liberia est guérie selon le ministère de la Santé.

La jeune femme a quitté l'hôpital Bégin de Saint-Mandé en Val de Marne.

Il s'agissait du premier cas de fièvre Ebola sur le sol français depuis le début de l'épidémie.

Une volontaire de MSF sous traitement expérimental

L'infirmière est une volontaire de MSF (l'organisation Médecins sans frontières). Le 18 septembre, dernier elle avait été rapatriée en France dans la nuit et elle avait été placée sous traitement médical expérimental.

Marisol Touraine, "C'est une nouvelle formidable" :

La jeune femme avait été placée dans une chambre de confinement avec un personnel dédié. Dès son arrivée, la ministre de la Santé avait autorisé l'utilisation de traitements expérimentaux, un médicament japonais déjà homologué en tant qu'antiviral contre la grippe, un autre canadien et enfin un traitement américain. C'est grâce aussi à une prise en charge précoce, qu'elle a donc pu combattre le virus.

Comme l'explique le professeur Jean-François Delfraissy, directeur de l'institut des maladies infectieuses au micro de Danièle Messager :

Ce type de traitement n'est pas encore disponible dans les pays africains. Des centres disposant de ce type de médicaments devraient ouvrir notamment en Guinée.

Le virus a fait 3.439 morts depuis mars

La fièvre Ebola s'est déclarée en mars en Afrique de l'ouest. Depuis le virus a fait 3.439 morts sur 7.492 cas diagnostiqués, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) livrés vendredi. Trois pays sont particulièrement touchés, le Liberia avec 2.069 morts, la Guinée avec 739 et la Sierra Leone qui compte 623 victimes. Enfin au Nigeria, huit cas mortels ont été recensés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.