déchets sur la plage
déchets sur la plage © CC MatHelium

Une nouvelle étude, coordonnée par 15 organismes de recherches européens, confirme que la mer est devenue une décharge sous marine.

À l'aide de chaluts, de submersibles, les chercheurs ont traqué et recensé les déchets par milliers, partout, de la Méditerranée à l'Arctique, de 35 mètres jusqu'à 4 kilomètres et demi de profondeur. Les plastiques sont majoritaires, loin devant le verre, le métal, et les vêtements de toute sorte.

Un autre phénomène commence à inquiéter les scientifiques : les filets de pêche "fantômes", perdus ou abandonnés par les pêcheurs. Ces filets continuent à tuer, peuvent déséquilibrer la chaîne alimentaire et casser les coraux.

François Galgani est chercheur à l'IFREMER :

Posés sur le fond, ils continuent à pêcher. Ils sont encore actifs. Et l'impact sur la faune est assez conséquent.

Une petite lueur d'espoir, tout de même, pour les chercheurs : dans certaines zones, les déchets plastiques ont un peu diminué. Peut-être parce qu'en Europe, les supermarchés distribuent de moins en moins de sacs à usage unique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.