Jean-Marc Ayrault clot la 2e conférence environnementale
Jean-Marc Ayrault clot la 2e conférence environnementale © MaxPPP/Vincent Isore

Le nucléaire et la nouvelle taxe carbone, qui rapportera 4 milliards d'euros en 2016, devront contribuer au financement de la transition énergétique, a annoncé samedi Jean-Marc Ayrault, en clôture de la 2e conférence environnementale.

Au lendemain des annonces de François Hollande sur l'énergie, qui ont plutôt rassuré ses alliés écologistes, Jean Marc Ayrault a apporté plusieurs précisions samedi.

Ainsi la nouvelle taxe carbone rapportera 4 milliards d'euros en 2016, et avec le nucléaire, elle devrait contribuer au financement de la transition énergétique voulue par le gouvernement.

"Les énergies fossiles et nucléaires seront donc mobilisées pour atteindre nos objectifs de transition énergétique", a déclaré le Premier ministre, dans son discours de clôture de la deuxième conférence environnementale.

En revanche, en 2014, l'introduction de cette "contribution carbone", qui consiste à relier une partie des taxes de l'énergie à leurs émissions en CO2, n'aura pas d'effet "sur les carburants et le fioul domestique", a-t-il dit.

Le projet du gouvernement prévoit de baisser les taxes existantes sur les carburants et le fioul domestique la première année pour annuler l’effet de la taxe carbone.

Jean-Marc Ayrault s’est par contre bien gardé de parler de la fiscalité du diesel, sujet qui fâche les écologistes, alors que ce carburant bénéficie d'un avantage fiscal par rapport à l'essence.

Par ailleurs, cette taxe carbone ne concerna pas les professionnels du transport et de la pêche.

Les explications de Nathalie Fontrel

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.