Ce projet un peu fou de Michael de Lagarde et Antoine Delafargue serait une première ! Départ aujourd'hui, arrivée prévue le 12 ! A suivre, donc...

Tests de mise à l'eau du sous-marin, et les premières plongées en lac par faible profondeur, avant le grand départ.
Tests de mise à l'eau du sous-marin, et les premières plongées en lac par faible profondeur, avant le grand départ. © Michael de Lagarde et Antoine Delafargue

Michael de Lagarde et Antoine Delafargue, tous les deux ingénieurs diplômés de l’école polytechnique, ont eu cette idée un peu folle : tenter la traversée de la Manche en sous-marin à pédales. Daniel Fiévet les a interrogé dans Le Temps d'un bivouac sur leur projet étonnant ; écoutez-les :

6 min

Le projet Poisson-pilote de Michael de Lagarde et Antoine Delafargue

Par Daniel Fiévet

Michael de Lagarde :

On va pédaler chacun 8 à 12h par jour. La vitesse sera relativement lente, 1 à 2 noeuds (2 à 4 km/h)

A cette vitesse, on comprend qu'ils aient prévu une semaine pour relier la Queen Anne Battery marina à Plymouth, d'où ils sont partis ce matin, à leur port d'arrivée : le Port des Sablons à St-Malo... Une aventure que vous pouvez suivre sur leur blog, malicieusement intitulé "Poisson pilote" et qu'ils promettent de réactualiser régulièrement.

De Plymouth à St-Malo, le trajet de Poisson-pilote
De Plymouth à St-Malo, le trajet de Poisson-pilote / Michael de Lagarde et Antoine Delafargue

L’idée est de suivre le fond de la mer ; de rester tout le temps à environ 5 m au-dessus du fond. Autrement dit, à une centaine de mètres de profondeur.

Leur sous-marin, qu'ils ont conçu eux-mêmes, fait six mètres de long, pour un volume intérieur de deux mètres cube et un peu plus de trois tonnes. Visuellement, il n'est pas sans rappeler le sous-marin du professeur Tournesol dessiné par Hergé dans Tintin. Sa particularité, outre le fait que sa propulsion est humaine (à pédales, donc), est que c'est le plus petit sous-marin du monde. Il ne peut d'ailleurs embarquer que deux passagers.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.