La mathématicienne Claire Voisin est la quatrième femme récompensée de la médaille d'or du CNRS, une distinction grâce à laquelle le prix devient moins sexiste que le Nobel.

Claire Voisin est la quatrième femme a avoir reçu la médaille d'or du CNRS depuis 1954
Claire Voisin est la quatrième femme a avoir reçu la médaille d'or du CNRS depuis 1954 © AFP / Joël Saget

La médaille d'or 2016 du centre national de la recherche scientifique (CNRS), l'une des plus prestigieuses distinctions scientifiques françaises, a été décernée à la mathématicienne Claire Voisin, a annoncé mercredi l'organisme public de recherche. La Française devient donc la quatrième femme a avoir reçu cette distinction et l'on parle pour le moment davantage de sa récompense pour cette statistique que pour les travaux de la chercheuse. De quoi s'interroger. Le CNRS est-il sexiste ? Un peu moins que les autres, si l'on détaille les chiffres.

4 femmes récompensées sur 68 médailles

Depuis 1954, le CNRS a remis 68 fois sa prestigieuse médaille d'or (il en existe aussi dans d'autres catégories, mais nous avons choisi de ne considérer que cette distinction). Parmi les lauréats, 6,25% de femmes.

C'est pour le moment plus que le prix Nobel, décerné à 881 personnes physiques (les institutions ne sont pas comptabilisées) entre 1901 et 2015, dont 49 femmes (5,89%). A noter que 2009 a été l'année où la récompense a le plus tendu vers l'égalité des sexes, avec cinq femmes récompensées seulement, contre huit hommes.

Et c'est plus de trois fois supérieur à la prestigieuse médaille Fields, remise à ce jour à... une seule femme sur 56 lauréats (soit 1,82%) entre 1936 et 2014. A noter que ce prix, qui récompense les plus grandes avancées en mathématiques, n'est remis que tous les quatre ans.

Claire Voisin, multi-récompensée

"Réputée pour sa connaissance profonde de ce domaine et pour l'originalité et la diversité de ses travaux", Claire Voisin, qui a été chercheuse au CNRS pendant une trentaine d'années, a déjà reçu de nombreux prix. "Véritable ambassadrice française des mathématiques, son rayonnement à l'international est exceptionnel", selon le CNRS. La lauréate a développé des mathématiques abstraites, à la frontière de plusieurs domaines de connaissances, "fruit d'une intuition remarquable et d'une extrême rigueur", toujours selon le CNRS. Elle a consacré ses recherches à la géométrie algébrique (l'étude des propriétés des ensembles définis par un système d'équations algébriques).

Claire Voisin avait déjà reçu la médaille de bronze du CNRS en 1988 puis la médaille d'argent en 2006. Elle a été la première mathématicienne à entrer au Collège de France, en 2016. Depuis juin, elle y est titulaire de la nouvelle chaire de géométrie algébrique. La médaille d'or lui sera remise le 14 décembre lors d'une cérémonie à la Sorbonne à Paris.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.