Le décollage de la mission vers la Station spatiale internationale, à laquelle participe le Français Thomas Pesquet, est reporté de 24 heures, en raisons de mauvaises conditions météo. Le décollage aura lieu vendredi.

Thomas Pesquet doit embarquer à bord de l'ISS pour six mois.
Thomas Pesquet doit embarquer à bord de l'ISS pour six mois. © AFP

Le décollage de quatre astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, vers la Station spatiale internationale, est retardé de 24 heures. Le vaisseau Crew Dragon, construit par l'entreprise américaine SpaceX, devait décoller jeudi à 12H11 (heure de Paris) du centre spatial Kennedy (Floride) pour rejoindre l'ISS. Il partira finalement vendredi à 11h49, heure française.  

L'information a été confirmée par un tweet et un communiqué de la NASA, qui explique que ce report est imputable aux "conditions météorologiques défavorables le long de la trajectoire de vol jeudi". "Même si les conditions autour du site de lancement semblent être favorables au décollage, les équipes de la mission doivent également tenir compte des conditions le long de la trajectoire de vol et de la zone de récupération" en cas de fuite au lancement ou si un accident survenait, précise la NASA. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'agence spatiale américaine "prévoit une probabilité de 90% de conditions météorologiques favorables" pour le décollage, et la météo devrait aussi "s'améliorer" le long de la trajectoire de vol.  Le vent reste "la principale préoccupation météorologique" concernant le décollage.

Mission de six mois

Il s'agit de la deuxième mission de SpaceX vers la Station spatiale internationale depuis que les États-Unis ont repris les vols habités vers l'espace et que l'entreprise fondée par Elon Musk s’est imposée comme opérateur des transports spatiaux auprès de la NASA. C'est la première avec un Européen à bord, le Français Thomas Pesquet, qui représente l'ESA, l'Agence spatiale européenne. Baptisée Crew-2, la mission comprend aussi deux astronautes américains, Shane Kimbrough et Megan McArthur, ainsi que le Japonais Akihiko Hoshide. Tous ont déjà été dans l'espace.

Sur les six mois que dure la mission, Thomas Pesquet va prendre les commandes de l’ISS pendant un mois. Il s’est dit "incroyablement honoré". Il est le premier français à effectuer une seconde mission de six mois. Quatre sorties "extra-véhiculaires" sont programmées. Le français devrait participer à la plus importante, l’installation de nouveaux panneaux solaires. Pesquet avait participé à deux sorties la dernière fois.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.