le gouvernement engage la transition énergétique
le gouvernement engage la transition énergétique © reuters

C’est l’un des enjeux majeurs du quinquennat de François Hollande : la loi de transition énergétique a été présentée ce mercredi matin en conseil des ministres. Nucléaire, renouvelable : le projet doit déterminer l'avenir énergétique de la France.

Actuellement, la part du nucléaire est de 75 % dans notre production d’électricité. Elle doit passer à 50 % d’ici 2025... Et si le projet de loi n’écrit pas noir sur blanc qu’il faut fermer 22 réacteurs nucléaires, elle précise que la part du nucléaire doit baisser comme prévu. Elle fixe d'ailleurs un plafond de production.

Cette loi prévoit aussi que la consommation baisse mathématiquement, ce qui implique en toute logique de fermer des centrales. Reste à savoir comment EDF va remplir ces objectifs énergétiques : elle devra donner sa stratégie dès l’an prochain.

Le détail des mesures avec Anne-Laure Barral

Et les énergies renouvelables ?

La loi ne change pas fondamentalement les règles du marché de production de l’éolien et du solaire. Vu le contexte économique, elle ne sort pas non plus des milliards pour financer les projets. En fait, le gouvernement est un peu coincé sur cette question : il ne veut pas taxer ce qui est plus polluant (parce que ce n’est pas socialement acceptable) et il n’a pas de gros moyens pour subventionner les bonnes pratiques.

►►► ÉCOUTER | Le Téléphone Sonne consacré ce mercredi soir à la transition énergétique

Du coup la loi joue sur la seule chose qui reste : le règlementaire. Les associations estiment qu’on est encore loin du compte. Le gouvernement ne met pas beaucoup d’argent sur la table et renvoie aux régions et aux communes le soin d’accompagner les particuliers, pour faire leur transition vers des énergies moins polluantes ou moins chères.

Alléger la facture

Car il s'agit non seulement de faire des économies d’énergies, mais aussi de faire faire des économies. La loi est censée aider les Français à mieux isoler leur logement. À l'image de ce qui s'est fait cette année avec un défi pour les économies d’énergies, auquel ont participé 7 500 familles. Elles attendent beaucoup de cette loi.

Le gouvernement engage la transition énergétique
Le gouvernement engage la transition énergétique © Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.