Le robot NAO
Le robot NAO © Corbis

Le groupe japonais SoftBank, spécialisé dans les télécommunications, rachète 95% des parts de la société française Aldebaran, leader mondial de la robotique humanoïde. Aldebaran emploie 450 personnes dans le monde.

Aldebaran est un des fleurons de l’industrie robotique française. La société, créée en 2005, fabrique des robots humanoïdes, et elle est n°1, sur le secteur , dans le monde. De quoi attirer la convoitise des investisseurs japonais.

Le groupe nippon SoftBank, spécialisé dans les télécoms et, déjà, actionnaire d’Aldebaran, a décidé de racheter 95% des parts de l’entreprise française. Le PDG, et fondateur, Bruno Maisonnier va quitter son poste . Il est remplacé par le Japonais Fumihide Tomizawa. La passation de pouvoirs aura lieu le 4 mars.

Le siège social d’Aldebaran est en France , mais la société possède des bureaux en Chine, au Japon et aux Etats-Unis. Elle emploie 450 personnes, à travers le monde.

NAO, ROMEO et Pepper

Trois robots humanoïdes ont été créés par Aldebaran :

  • NAO . Ce petit robot de 58 centimètres, créé en 2006, se déplace, vous reconnaît, vous entend et vous parle.

  • ROMEO. Créé en 2009, c’est le plus grand de la famille (1,40 mètre). Conçu pour venir en aide aux personnes âgées, il peut ouvrir une porte, monter un escalier ou attraper des objets.

  • Pepper . C’est le « petit dernier » de la famille. Conçu avec l’aide de SoftBank, ce robot peut reconnaître les émotions et vivre de manière autonome. Les 300 premiers exemplaires de Pepper sont vendus, cette semaine, au Japon.

Pour vous acheter Pepper, dans sa version de base, il vous faudra débourser un peu plus de 1 500€. Toutes options, il coûte plus de 8 500€.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.