banquise
banquise © StromPetrel - Flickr

Le taux de concentration de CO2 dans l'air devrait franchir ce mois-ci le seuil de 400 parties par millions (ppm), niveau inégalé depuis des millions d'années selon le premier instrument de mesure.

Le 29 avril dernier, le principal gaz à effet de serre a atteint 399.50 ppm au-dessus du volcan Mauna Loa, à Hawaï. C'est là que les mesures sont réalisées depuis le plus longtemps: 1958.

Ecoutez le reportage de Nathalie Fontrel

Le scientifique Ralph Keeling a ainsi déclaré à l'AFP:

Ce seuil de 400 ppm a le même type de signification qu'un indice boursier. Il est d'abord important pour la perception que les hommes ont du changement en cours. C'est un jalon.

Selon la Scripps Institution of Oceanography, notre planète a déjà connu ce taux de concentration de plus 400 ppm de C02. C'était il y a environ 4 millions d'années, à l'ère du pliocène. Les températures étaient alors de 3 à 4 degrés plus élevées et le niveau des mers jusqu'à 40 mètres plus haut.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.